Amundi vise un triplement de sa collecte sur les actions pour 2014

le
0
(NEWSManagers.com) -

Lors d'une conférence dédiée à la stratégie de développement du gestionnaire dans le domaine des actions - qui représente 108 milliards d'euros - Romain Boscher, directeur des gestions actions d'Amundi Asset Management, a noté qu'en 2010, 7 milliards d'euros de souscriptions nettes ont été enregistrés sur les produits actions. " Notre ambition est d'atteindre les 20 milliards pour 2014" , a indiqué le responsable qui a précisé que les efforts commerciaux vont désormais porter principalement sur les distributeurs externes et les entreprises, sans négliger bien entendu les investisseurs institutionnels (parmi lesquels les fonds souverains qui pèsent 50 milliards d'euros d'encours toutes classes d'actifs confondues).

En matière d'offre, Amundi va " enrichir encore" sa gamme déjà étendue dans le domaine des grandes capitalisations mondiales. Le groupe veut aussi se renforcer sur les produits conformes à la loi islamique (Kuala Lumpur est le centre de compétences sur ce sujet) et dans l'ISR. Il est prévu aussi d'élargir à New York la gestion et la production de supports de volatilité déjà réalisées à partir de Londres, Tokyo et Paris. Il est aussi prévu d'accélérer le développement dans le domaine des matières premières. Par ailleurs, Amundi ambitionne de devenir le leader européen du long/short.

Romain Boscher précise qu'il s'agit de mettre en place le dispositif correspondant à ces objectifs. Il n'y aura plus de silos géographiques mais une organisation par expertises qui, de multilocales, vont devenir mondiales. Ce système s'appuiera sur un réseau d'équipes resserrées sur une expertise, dédiées et autonomes, qui partageront ressources et moyens.

Par ailleurs, Yves Perrier, directeur général d'Amundi et directeur du pôle gestion d' actifs et services aux institutionnels de Crédit Agricole S.A. a rappelé que la collecte nette totale s'est située l'an dernier à 3 milliards d'euros, produit de 15 milliards de sorties nettes sur les produits monétaires et de 18 milliards de rentrées nettes ailleurs. Yves Perrier a également souligné que le coefficient d'exploitation s'est situé à 54,4 % pour 2010 (alors que les concurrents affichent un taux voisin de 70 %) et s'est encore amélioré à 53,6 % pour le premier trimestre 2011. De plus, Amundi affiche actuellement des coûts équivalents à ceux de Crédit Agricole Asset Management (CAAM) en 2007 en euros constants, malgré le considérable changement de périmètre avec l'adjonction de Société Générale Asset Management (SGAM). Amundi affichait fin mars 712 milliards d'euros d'encours.

Enfin, également présent à la conférence, Pascal Blanqué, directeur général délégué en charge du métier institutionnels et distributeurs tiers, et CIO, a, pour sa part, annoncé que la prochaine adjonction à la gamme d'Amundi devrait d'être l'introduction en Europe d'un fonds monétaire à valeur liquidative constante déjà existant.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant