AMUNDI IMMOBILIER lance OPCIMMO, un nouvel OPCI grand public

le
0

AMUNDI IMMOBILIER vient d’annoncer le lancement de son premier OPCI grand public : OPCIMMO. Face aux incertitudes économiques et financières actuelles, l’immobilier suscite aujourd’hui l’engouement des épargnants. C’est dans ce contexte qu’Amundi lance son premier OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier) éligible au compte-titres et à l’assurance-vie destiné aux investisseurs particuliers : « Opcimmo ». Ce nouveau type d’épargne immobilière simple, accessible, liquide et souple répond aux investisseurs voulant soit investir dans la « pierre », soit valoriser un capital, ou encore préparer leur retraite.

Commercialisé dès septembre par les Caisses régionales du Crédit Agricole et les agences de LCL, Amundi ambitionne un fort développement pour ce produit d’épargne alliant la sécurité de la « pierre » et la liquidité de l’OPCVM. « Opcimmo », véhicule d’investissement immobilier collectif (SPPICAV (1)) a pour vocation de générer un rendement locatif, ainsi qu’une valorisation des actifs immobiliers. Bénéficiant des avantages de la gestion collective, « Opcimmo » offre pour un faible ticket d’entrée l’opportunité d’accéder à un portefeuille de biens immobiliers diversifiés, sans les soucis de gestion (sélection et achat des biens immobiliers, choix des locataires – notamment pour leur solidité financière -, gestion des placements …). Sélectionnés pour leur qualité par Amundi Immobilier, les actifs immobiliers d’« Opcimmo » sont investis en immobilier d’entreprise (bureaux, commerces…) situés en France ou dans le reste de l’Europe. Peu accessible en direct, ce marché offre historiquement un rendement locatif supérieur à celui de l’immobilier résidentiel (2). Ce secteur est caractérisé par des baux de location de longue durée (3 ans, 6 ans et 9 ans) et par une réévaluation des loyers chaque année, ce qui offre une certaine protection contre l’inflation. L’épargnant peut ainsi percevoir des revenus potentiels (3) grâce aux recettes locatives des actifs de l’OPCI (4), ou bien les capitaliser (3).

L’atout majeur d’«Opcimmo » réside dans sa nature d’investissement à prépondérance immobilière. L’OPCI peut ainsi investir entre 70 et 90% de son portefeuille en actifs immobiliers, dont 51 à 60 % sont des immeubles physiques, le reste étant des actions de sociétés foncières cotées et des obligations à sousjacent immobilier. Une poche de liquidités, représentant de 10 à 30 % de l’actif, compose l’autre partie du produit. Profitant d’un nouveau cadre réglementaire plus favorable, « Opcimmo » peut être inscrit dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie . Cet OPCI vient naturellement compléter l’offre de diversification patrimoniale d’Amundi Immobilier.

La durée minimum de détention de l’OPCI recommandée est de 8 ans. Toutefois, en cas de besoin, l’investisseur peut récupérer ses avoirs dans un délai de 2 mois maximum de 8 jours ouvrés minimum (5). De plus, « Opcimmo » est accessible pour un faible montant (dès 100€) via les comptes-titres ou via l’assurance-vie mais aussi via une formule d’abonnement modulable et personnalisable. Enfin, il est l’un des rares OPCI grand public à suivre une approche d’Investissement Socialement Responsable (ISR). Une philosophie de gestion responsable est ainsi appliquée sur les actifs de la poche financière et une approche environnementale et sociale, sur les actifs de la poche immobilière.

Accessible, liquide et souple, cette nouvelle formule d’épargne immobilière est constituée de plusieurs parts ; depuis le 16 septembre, « PREM Opcimmo » est commercialisé dans les Caisses régionales du Crédit Agricole et « LCL Opcimmo » sera commercialisé à partir du 29 septembre dans les agences de LCL. « En combinant la sécurité de la pierre et la liquidité de l’OPCVM, « Opcimmo » répond aux attentes actuelles des investisseurs. Avec ce produit, nous avons pour ambition de conquérir 25% de part de marché, grâce à la puissance de distribution de nos réseaux partenaires et un objectif, à terme, de l’ordre de 500 millions d’euros de collecte annuelle.» déclare Fathi Jerfel, Directeur du métier Réseaux partenaires et solutions d’épargne.

 

 

1 : SPPICAV : Société de Placement à Prépondérance Immobilière à Capital Variable 2 : source IPD au 31/12/2010 3 : Opcimmo présente un risque en capital. Il n’offre aucune garantie ni de capital, ni de performance. 4 : Les revenus potentiels sont : - distribués sous forme d’acomptes trimestriels sur le revenu annuel dans le cadre du compte-titres – au minimum 85% des loyers perçus et 50% des plus –values réalisées sur les cessions des biens – - réinvestis sous forme de parts – UC - supplémentaires de l’OPCI en assurance vie. 5 : L’OPCI détient directement ou indirectement des immeubles dont la vente exige des délais qui dépendront de l’état du marché de l’immobilier. En cas de demande de vente des parts, le règlement peut être effectué dans un délai compris entre 2 mois maximum et 8 jours minimum à compter de la date de centralisation des ordres dans le cadre du CTO. Dans le cadre d’un contrat d’assurance –vie, le délai de désinvestissement est celui en vigueur pour les UC.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant