Amundi affiche une décollecte au T2 à cause des institutionnels

le
0
    PARIS, 28 juillet (Reuters) - Amundi  AMUN.PA  a fait état 
vendredi d'une décollecte de 3,7 milliards d'euros sous l'effet 
de sorties de fonds de la part de la clientèle institutionnelle, 
principalement des entreprises. 
    Au cours du deuxième trimestre, la décollecte sur le segment 
des investisseurs institutionnels s'est élevée à 11,2 milliards 
d'euros, partiellement compensée par une collecte nette de 7,5 
milliards en provenance de la clientèle des particuliers. 
    Pour Amundi, il s'agit de la première décollecte 
trimestrielle depuis fin 2014, selon les données publiées sur le 
site internet du gestionnaire d'actifs. 
    "C'est un effet de fin de trimestre, c'est assez classique. 
Au 30 juin, on a toujours ce phénomène-là et l'essentiel de ces 
mouvements sont revenus dans le courant du mois de juillet", a 
expliqué Yves Perrier, le directeur général d'Amundi, lors d'une 
conférence de presse. 
    Cette décollecte a été particulièrement marquée chez les 
entreprises avec 10 milliards d'euros de sorties au deuxième 
trimestre contre une collecte positive de 2,8 milliards au 
deuxième trimestre 2016. 
    A fin juin, les encours sous gestion d'Amundi se sont élevés 
à 1.342 milliards d'euros en intégrant les actifs gérés de 
l'italien Pioneer dont le gestionnaire français a bouclé le 
rachat début juillet. 
    Sur le premier semestre, Amundi, dont le Crédit agricole 
 CAGR.PA  détient 63% du capital, a vu ses revenus croître de 
près de 9% à 910 millions d'euros. Sur la période, son 
coefficient d'exploitation s'est amélioré de deux points de base 
à 49,9%. 
    Au final, son bénéfice net progresse de 10,9% à 308 millions 
d'euros. 
    Prié de dire si le groupe envisageait d'autres acquisitions 
après celle de Pioneer, Yves Perrier a souligné que la priorité 
était l'intégration de l'ancienne filiale de gestion d'actifs 
d'Unicredit  CRDI.MI . 
    "L'ADN d'Amundi, c'est la croissance organique. Les 
acquisitions sont une affaire d'opportunités, ce n'est pas la 
priorité", a déclaré Yves Perrier. "Notre priorité, c'est 
l'intégration de Pioneer." 
    En Bourse, l'action Amundi a clôturé jeudi à 65,98 euros. Le 
titre gagne plus de 36% depuis le début de l'année, conférant au 
plus grand gestionnaire d'actifs français une capitalisation 
boursière de plus de 13 milliards d'euros. 
 
 (Matthieu Protard et Maya Nikolaeva, édité par Dominique 
Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant