Amplégest dépasse ses objectifs en termes d'encours

le
0
(NEWSManagers.com) - " Nous avons atteint finalement en six mois l'objectif d'encours que nous nous étions fixé pour dix-huit mois" , a indiqué à Newsmanagers Arnaud de Langautier, directeur général d'Amplégest. De fait, l'ensemble de la société de gestion présidée par Xavier Gandrille et qui compte douze collaborateurs (dont un analyste financier, Augustin Bloch-Lainé, arrivé en janvier), affiche désormais 375 millions d'euros d'encours, dont 315 millions pour la gestion privée, le solde étant de la gestion collective sur trois OPCVM de droit français (lire nos articles du 31 mai et du 13 septembre 2010). Amplégest a donc fait encore mieux que ce qu'elle prévoyait à la mi-septembre, alors que les actifs sous gestion s'élevait à 150 millions d'euros...
" Avec notre partenaire Invest Securities, précise Arnaud de Langautier, le groupe qui compte plus de 50 personnes est structuré comme une société financière intégrée" . Et aux deux activités principales de gestion privée et de gestion de fonds (l' une alimentant l'autre) s'ajoute l'aspect société de bourse et banque d'affaires d' Invest Securities, une société dirigée par Marc-Antoine Guillen et qui détient 40 % du capital d'Amplégest.
Interrogé sur la question de savoir si la prochaine étape serait 700 millions d'euros d'actifs pour la fin de l'année, le directeur général ne réfute pas d'emblée cette possibilité, mais souligne " qu'il faudrait pour cela une opération de croissance externe, que nul ne peut exclure? En attendant, Arnaud de Languetier rappelle qu'Amplégest " compte creuser son sillon via sa clientèle-cible constituée à la fois de sociétés de gestion privée, d'institutionnels (multigestion des banques, caisses de retraite?) et de conseillers en gestion de patrimoine" .
En matière de fonds, la gamme se compose de trois produits : Proactif, un fonds diversifié patrimonial, Multicaps, un fonds actions de la zone euro PEAble avec les meilleures notes Morningstar et Citywire, et Midcaps, un fonds actions de petites et moyennes capitalisations, PEAble également. Fabrice Revol, responsable de la gestion OPCVM, souligne que le fonds Multicaps qu'il gère (52 millions d'euros investis sur 40 à 50 lignes), a déjà séduit des institutionnels par un historique de performance supérieur à 4 ans et sa méthode de gestion disciplinée. " Il s'agit de pratiquer une analyse financière fortement internalisée afin de détecter avant le marché les potentialités des sociétés. Cela permet aussi d' éviter de vendre les belles histoires trop tôt" , indique le gérant. A noter que le fonds Multicaps a vocation à évoluer pour devenir un produit " moins France et plus zone euro" . La part de la zone euro hors France devrait ainsi passer " de 20% actuellement à 30% environ d' ici un an" , précise encore Fabrice Revol.
A ce titre, étant donnée l' exigence de la méthode de gestion utilisée, l' équipe a été musclée par le recrutement d' un analyste plus particulièrement en charge des secteurs de l' énergie et de la construction. Un second analyste doit encore la renforcer prochainement.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant