Amplats restructure en Afrique du Sud

le
0

Commodesk - Anglo American Platinum (Amplats) s'apprête à entamer une vaste restructuration de ses activités en Afrique du Sud. Le minier britannique compte se séparer de ses actifs les moins rentables, pour se concentrer sur ceux qui offrent de meilleurs rendements.

Rustenburg, théâtre de manifestations violentes l'été dernier, sera le premier site concerné par les restructurations. Deux puits, dont les coûts de fonctionnement sont trop élevés, seront placés sous le régime de maintenance pendant une durée indéterminée. Un concentrateur de minerai et une fonderie sont également menacés, même si Amplats n'a pas encore pris de décision définitive à leur sujet.

En conséquence de ces changements, la production de l'entreprise sera ramenée entre 2,1 et 2,3 millions d'onces de platine par an, soit 400.000 onces de moins qu'aujourd'hui. Amplats est le premier producteur mondial de platine, et réalise l'essentiel de sa production en Afrique du Sud.

La restructuration provoquera la destruction « d'au moins 14.000 emplois », d'après Amplats, dont 13.000 à Rustenburg. Mais la compagnie s'engage à en recréer autant, dans des secteurs comme « le logement, les infrastructures et le commerce de proximité ».

Les cours du platine sont extrêmement volatils depuis quelques années, ce qui n'incite pas les entreprises à réaliser des investissements sur le long terme. Amplats réalisant 40% de la production mondiale de platine, sa réduction d'activités devrait engendrer une diminution de 8% de l'offre mondiale.

Dans sa dernière analyse de marché, Johnson Matthey, une compagnie britannique de raffinage de métaux précieux, prévoit que l'offre mondiale de platine ne sera pas plus élevée en 2013 qu'en 2012. Le niveau de l'offre par rapport à la demande dépendra surtout de l'activité du recyclage.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant