Amnistie générale dans le scandale des écoutes en Macédoine

le
0
    SKOPJE, 12 avril (Reuters) - Le président macédonien Gjorge 
Ivanov a décrété mardi une amnistie générale dans le scandale 
des écoutes téléphoniques à l'origine d'une grave crise 
politique. 
    "J'ai décidé de mettre un terme à cette agonie de la 
Macédoine", a-t-il dit à la presse. 
    En vertu du décret pris mardi, toutes les enquêtes et toutes 
les poursuites judiciaires liées à cette affaire sont stoppées 
et annulées. 
    L'opposition a accusé l'an dernier le gouvernement d'avoir 
mis sur écoutes des juges et des journalistes. Ces 
enregistrements, affirmait l'opposition, révélaient un contrôle 
étroit du pouvoir sur la presse, sur la conduite des élections 
et sur les nominations à des postes élevées de la fonction 
publique. 
 
 (Kole Casule; Henri-Pierre André pour le service français, 
édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant