Amman propose des caméras sur l'esplanade des Mosquées

le
0

(Actualisé avec précisions, citations, rencontre avec Mahmoud Abbas) par Arshad Mohammed et Ori Lewis AMMAN/JERUSALEM, 24 octobre (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a esquissé samedi les mesures susceptibles à son avis de faire retomber la tension sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem et notamment la mise en place d'un système de vidéo surveillance israélo-jordanien. S'exprimant à Amman à l'issue d'une rencontre avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le roi Abdallah de Jordanie, le chef de la diplomatie américaine a déclaré qu'Israël avait assuré n'avoir pas l'intention de modifier le statu quo sur le site, appelée mont du Temple par les juifs et Noble sanctuaire (Haram al Charif) par les musulmans. John Kerry a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu jeudi à Berlin. Selon la tradition, seuls les musulmans sont autorisés à prier sur l'esplanade des Mosquées. Les juifs peuvent s'y rendre mais pas y prier. Lieu d'implantation des deux temples de Jérusalem - le mur des Lamentations est en contrebas - l'esplanade est le principal lieu saint du judaïsme. Elle abrite aujourd'hui la mosquée Al Aksa et le dôme du Rocher et est à ce titre le troisième lieu saint de l'islam sunnite après La Mecque et Médine. Les récentes violences dans les territoires palestiniens et en Israël ont été en partie déclenchées par la colère des Palestiniens relativement à ce qu'ils considèrent comme une intrusion des juifs sur l'esplanade des Mosquées. Depuis le 1er octobre, 52 Palestiniens, dont la moitié étaient des agresseurs, ont été abattus par les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie et à Gaza. Neuf Israéliens ont été tués par des Palestiniens. EN PAROLES ET EN ACTES "Je suis heureux que le Premier ministre Netanyahu ait réaffirmé l'engagement d'Israël de faire respecter le statu quo (...) sur le mont du Temple/Haram al Charif, à la fois en paroles et en pratique", a déclaré John Kerry. Il a salué la proposition du roi Abdallah - la Jordanie administre le site de l'esplanade des Mosquées - d'installer un système de vidéo surveillance 24 heures sur 24. Cette suggestion a été acceptée par Benjamin Netanyahu qui l'a trouvée "excellente", a dit le secrétaire d'Etat américain. Des équipes techniques devraient se rencontrer sous peu pour discuter de sa mise en pratique. Selon un responsable américain, qui faisait un point pour la presse, il n'a pas encore été déterminé qui exactement mènerait la surveillance vidéo du site. Ce point sera discuté entre les représentants d'Israël et de la Jordanie lors de leur rencontre. Un responsable israélien ayant requis l'anonymat a expliqué qu'Israël avait intérêt à placer des caméras sur l'esplanade des Mosquées "de façon à réfuter les affirmations selon lesquelles il change le statu quo". "Nous montrerons avec intérêt que les provocations ne viennent pas du côté israélien", a-t-il ajouté. D'Amman, John Kerry s'est envolé pour Ryad où il devait rencontrer le roi Salman d'Arabie saoudite et d'autres responsables. (Nicolas Delame et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant