Amitié franco-russe : Thierry Mariani défend l'annexion de la Crimée

le , mis à jour le
7
Amitié franco-russe : Thierry Mariani défend l'annexion de la Crimée
Amitié franco-russe : Thierry Mariani défend l'annexion de la Crimée

Vladimir Poutine lui-même rechigne encore à admettre l'implication de soldats russes dans l'annexion de la Crimée l'an dernier. Côté français toutefois, le député Thierry Mariani (Les Républicains) a défendu ce jeudi l'absorption de l'ancienne péninsule ukrainienne à l'occasion d'une visite controversée de parlementaires français sur la jeune terre russe. Des déclarations que goûte peu le Quai d'Orsay.

S'adressant au président du Parlement de Crimée Vladimir Konstantinov, le député de droite l'a félicité pour l'organisation du référendum ayant précédé cette annexion, qui aurait permis à la péninsule d'éviter de «tristes événements». Et Thierry Mariani d'argumenter : «J'étais il y a deux mois à Kramatorsk, Sievierodonetsk et Slaviansk (en Ukraine). J'ai vu les destructions et parlé avec des réfugiés (...) et on peut seulement vous féliciter d'avoir su éviter cela ici.» Slaviansk et Kramatorsk furent un temps des fiefs séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine avant d'être repris en juillet 2014 par les forces ukrainiennes, dans un sanglant conflit qui a fait plus de 6 500 morts en quinze mois.

Fabius «choqué»

Le voyage du parlementaire de droite déplaît fortement à l'Elysée. Une petite dizaine de députés, pour la plupart membres des Républicains, participent à ce séjour très médiatisé en Russie. Ils se sont entretenus jeudi avec le président de la Douma (chambre basse), Sergueï Narychkine.

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'est dit «choqué» mercredi par ce déplacement, notamment en Crimée, en «violation du droit international». Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a de son côté jugé ce voyage «irresponsable», et qu'il constituait un «manque de respect pour la souveraineté de l'Ukraine».

Et Thierry Mariani de répondre mercredi sur Twitter : «Nous rappelons que les députés sont libres de leurs déplacements, notre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 24 juil 2015 à 11:16

    On arrête cette plaisanterie : la Crimée est Russe, point final, du temps de l'ex URSS elle avait été administrativement rattachée à l'Ukraine pour des raisons purement administratives.

  • macgiver le vendredi 24 juil 2015 à 10:22

    en plus ça nous ferait des vacances

  • macgiver le vendredi 24 juil 2015 à 10:19

    C'est du grand n'importe quoi! Il devrait faire comme Gérard D.

  • mucius le vendredi 24 juil 2015 à 08:41

    L'offre plitique française est vraiment déplorable! Voici maintenant les nostalgiques d'états autoritaires qui sortent de leur terrier! Une vraie misère!

  • M7097610 le vendredi 24 juil 2015 à 01:45

    l'ukraine a un probleme depuis 1990 a l'est : la guerre arrive quand on refuse d'analyser le probleme

  • lm123457 le jeudi 23 juil 2015 à 23:51

    Pourquoi Fabius aime l'Ukraine ? C'est simple : le cout de production en France est de 14. 13 en Allemagne. 3 en Pologne et .. 0,75 en Ukraine. Or Fabius (comme la gôche et la droite !) aime les patrons qui aiment la main d'oeuvre pas cher (par contre les ouvriers n'aiment pas qu'on casse les prix !). Donc Fabius aide les patrons en essayant d'annexer l'Ukraine à l'Europe. Après la Turquie.

  • graille2 le jeudi 23 juil 2015 à 22:26

    Si Mariani avait un brin de jugement sans a priori, il verrait des vrais Ukrainiens obligés de fuir leur région d'origine devant des commandos russes et des soi disants Ukrainien de l'EST et qui aujourd'hui sont "réfugiés" dans leur propre pays et en sont réduits a quémander des exils. M. Mariani vous aimez les Tyrans Syriens ou autres. Allez les rejoindre et ne revenez pas