Amiens : un troisième individu jugé après les émeutes

le
0
Le jeune homme de 27 ans ne semble guère être l'un des meneurs des violences qui avaient embrasé le quartier nord de la ville.

«Venez, ramenez des cailloux, on va tous les niquer, demain ça va être la guerre!». L'auteur de ces paroles, qui avaient précédé les émeutes dans le quartier nord d'Amiens, il y a un mois, comparaît mercredi en correctionnelle. La veille de l'embrasement général du 13 août, «Shrek»* avait exhorté les jeunes a caillasser les policiers. Condamné à neuf reprises, le jeune homme de 27 ans a, semble-t-il, tout d'un agitateur mais ne paraît guère être un meneur. Avant lui, deux garçons illettrés, qui avaient brûlé des poubelles, ont comparu le 17 août. Ils ont écopé de peines de sursis de dix mois et huit mois de prisons.

À ce jour, la police n'a pas encore mis la main sur les auteurs des violences dans lesquelles 16 policiers ont été blessés notamment par des tirs de chevrotine. Malgré une volonté politique affichée d'appréhender les responsables de ces actes, les meneurs courent toujours. Les enquêteurs disposent toutefois de quelques éléments «intére

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant