Amiens : Montebourg annonce une offre de reprise par Titan, Goodyear dément

le
2
Amiens : Montebourg annonce une offre de reprise par Titan, Goodyear dément
Amiens : Montebourg annonce une offre de reprise par Titan, Goodyear dément

L'un ne confirme pas. L'autre dément. Après avoir annoncé que le groupe américain Titan était de nouveau sur les rangs pour reprendre partiellement le site Goodyear d'Amiens Nord, Arnaud Montebourg semblait de nouveau bien isolé ce lundi.

Selon le ministre du Redressement productif, le fabricant de pneus américain Titan serait prêt à reprendre plus de 300 emplois sur le site d'Amiens Nord. Un retour surprise démenti par Goodyear. Sollicitée par l'AFP, la direction a indiqué en fin d'après-midi n'avoir «reçu aucune nouvelle offre» de reprise d'Amiens-Nord.

Plus tôt dans la journée, le PDG de Titan International, Maurice Taylor, s'était lui aussi refusé à confirmer auprès de l'AFP qu'il avait fait une offre de reprise sur une partie de l'usine Goodyear d'Amiens Nord. «Je ne suis au courant de rien en relation avec votre pays de vins formidables et de belles femmes», avait-il botté en touche. «Je sais que Goodyear poursuit ses plans (pour Amiens Nord) et je sais qu'ils viennent d'annoncer il y a une semaine la nomination d'un nouveau président pour Goodyear Europe», avait-il affirmé, ajoutant : «Je ne suis qu'un vieil homme, je ne parle pas français». L'assistante personnelle de M. Taylor a ensuite confirmé à l'AFP que Titan n'avait pas de communiqué ou de déclaration à faire sur le sujet.

Selon Montebourg, l'offre concerne 333 emplois

Titan International a déjà proposé à plusieurs reprises depuis trois ans de reprendre partiellement le site d'Amiens Nord, avant de jeter définitivement l'éponge début 2013. Le site, qui emploie environ 1.200 personnes, est ainsi condamné à la fermeture depuis janvier, avec un plan social à la clé. En février dernier, Maurice Taylor avait ouvertement douté des capacités et de la productivité des salariés français dans une lettre au vitriol. «La semaine de travail pour un travailleur français c'est 7 heures payées par jour. Il déjeune et fait des pauses pendant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • RVM21 le lundi 21 oct 2013 à 21:37

    il est encore là le ministre du déclin productif???

  • paspad le lundi 21 oct 2013 à 19:21

    il va falloir faire un film, c'est hilarant