Amiens : du sursis pour deux émeutiers

le
0
Vendredi après-midi étaient jugés deux des trois premiers interpellés en lien avec les émeutes. Du menu fretin.

Le procureur d'Amiens avait prévenu: ce ne sont pas des meneurs qui allaient être jugés ce vendredi devant le tribunal correctionnel. Après les émeutes qui ont embrasé le quartier nord de la ville en début de semaine et les toutes premières interpellations, ce sont même deux pauvres garçons ne sachant ni lire ni écrire qui ont comparu. L'un d'eux, 20 ans, en pleurs, suppliait les magistrats de ne pas l'envoyer en prison. Le procureur, Éric Boussuge, venu lui-même requérir à l'audience pour ces toutes premières comparutions d'«émeutiers», en convient: ces deux-là ne sont pas taillés pour être des caïds de banlieue.

D'ailleurs, en cette fin de semaine ensoleillée, l'ambiance dans la salle correctionnelle ne trompe pas. Les bancs du public sont vides. Rien à voir avec ces procès tendus de banlieue où les meneurs qui comparaissent sont soutenus à l'audience par des jeunes survoltés encadrés par un service d'ordre musclé. À Amiens, la salle des pas perdus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant