Amiens dauphin, Laval est mal

le
0
Amiens dauphin, Laval est mal
Amiens dauphin, Laval est mal

La Ligue 2 a été une nouvelle fois spectaculaire ce vendredi soir. 2,5 buts par match en moyenne. Mais au final, beaucoup de nuls. Les bonnes opérations du jour sont pour Amiens, qui monte sur le podium, et Clermont, qui se donne de l'air.

Bourg-Péronnas 2-2 Niort
Buts : Henry (68e), Del Castillo (90e+1) pour Bourg-Péronnas // Djigla (5e), Dona Ndoh (65e) pour Niort

Match de bas de tableau entre deux formations à la recherche d'une première victoire cette saison. Et à la course à l'oxygène, les deux adversaires du jour s'étouffent. Avec un but de retard et la blessure de Digbeu, les Burgiens connaissent une entame difficile. En manque de solutions offensives, les Alpins subissent toute la première mi-temps. Un scénario dans lequel les Chamois ne sont pas franchement inquiétés. À la reprise, une boulette de la défense offre le break à Dona Ndoh et à Niort. Profitant de la déconcentration qui suit le but, les hommes de Della Maggiore trouvent le chemin des filets contre le cours du jeu. Les visiteurs se crispent et laissent la balle aux locaux. Mais trop imprécis dans le dernier geste, il n'y a pas vraiment péril en la demeure. Pas avant une nouvelle saute de concentration qui permet à Del Castillo d'égaliser en toute fin de match. Un nul et deux malheureux scotchés dans le bas de tableau.

Clermont 2-1 Ajaccio
Buts : Guerbert (65e), Ajorque (68e) pour Clermont // Nouri (33e) pour Ajaccio

Clermont avait l'occasion de fructifier sa victoire acquise sur la pelouse d'Auxerre la semaine passée. Face à des Ajacciens en difficultés à l'extérieur depuis le début de la saison, c'était l'occasion rêvée pour remonter dans la première moitié de tableau. Le début de match donne raison à la tendance du classement. Si le match commence sur un faux-rythme avec beaucoup de déchets, les locaux sont les plus solides. Requinqué par la pause fraicheur, Nouri, contre le cours du jeu, ouvre le score d'une frappe des trente mètres en faveur des Corses. Les débats s'équilibrent, mais les actions les plus dangereuses sont toujours à l'actif des gars de Corinne Diacre. À l'heure de jeu, trois minutes suffiront pour renverser la vapeur. Guerbert frappe le premier avec un tir tendu qui remet les choses dans…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant