Amical : Même sans Parker, les Bleus sont prêts

le
0
Amical : Même sans Parker, les Bleus sont prêts
Amical : Même sans Parker, les Bleus sont prêts

Sans leur meneur de jeu vedette, ménagé pour éviter la blessure sur un parquet de Cologne légèrement glissant, les Bleus ont bouclé leur série de dix matchs de préparation à l'Euro 2015 (4-20 septembre) par un succès en allant s'imposer en Allemagne (63-68). Le banc a séduit, la défense est en place. Bref, tous les feux sont au vert.

Dans une Lanxsess Arena surchauffée, et sur un parquet glissant qui a retardé le début de la rencontre, les Français ont mis du temps à rentrer dans ce match mais n'ont pas raté la dernière marche, deux jours après avoir battu ces mêmes Allemands à Strasbourg. Costauds dans la raquette, les Allemands ont limité l'impact des intérieurs tricolores. La zone mise en place pour éviter les glissades n'est pas du meilleur effet et la relation entre Nowitzki et Tibor Pleiss, solides au rebond, ainsi que le percutant Dennis Schroder (16pts, exclu en fin de match), mettent au supplice la défense bleue. Il faut dire que les conditions ne permettent pas à Vincent Collet et ses hommes d'imposer un défi physique.

Les remplaçants ont du mal à se mettre dans le match. Mam Jaiteh se voit offrir quelques minutes de jeu et un beau alley oop de la part d'Antoine Diot (13pts). Collet fait tourner pour éviter les blessures. Il faut attendre trois banderilles pleines de culot de l'ancien Strasbourgeois pour voir la France recoller à la mi-temps (38-32).

Diot au relais de TP

Au retour des vestiaires, pas de Tony Parker. Vincent Collet, à raison, décide de mettre au frais ses cadres. Surtout, le banc prend parfaitement la relève avec un Diot en parfait gérant de la boutique. La défense est en place, plus agressive, et vole des ballons pour des paniers faciles en contre-attaque. Les Allemands ne rentrent plus leurs shoots en périphérie et Rudy Gobert, Florent Pietrus et Boris Diaw se coltinent les deux géants, Tibor Pleiss et Dirk Nowitzki, jusqu'à les fatiguer.

Le vent a tourné malgré le souffle des 18 500 spectateurs, venus voir le « Wunderkid » Nowitzki, cinq ans après sa dernière apparition sous le maillot de la Mannschaft. Les Bleus gèrent la fin de match avec le sang froid de Mike Gelabale (12pts) et Nando De Colo (14pts). Et malgré un 1 sur 6 aux lancers francs dans le money time, l'absence de Tony Parker et une fatigue apparente, les Français terminent leur préparation sur une première victoire à l'extérieur. Place désormais à la Finlande samedi prochain en ouverture de l’Euro. Avant de - pourquoi pas ? - retrouver Nowitzki et sa bande dès les huitièmes de finale de la compétition continentale.

BLEUS / MATCHS DE PREPARATION A L’EURO 2015
Samedi 1er août
Finlande - France : 76-67

Vendredi 7 août
France - Serbie : 79-65

Dimanche 9 août
France - Russie : 93-55

Mercredi 12 août
Serbie - France : 73-63

Vendredi 14 août
France - Ukraine : 90-57

Dimanche 16 août
France - Ukraine : 95-63

Vendredi 21 août
France - Géorgie : 95-53

Samedi 22 août
France - Belgique : 74-72

Vendredi 28 août
France - Allemagne : 76-52

Dimanche 30 août
Allemagne - France : 63-68

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant