Amical : Les Bleus y étaient presque

le
0
Amical : Les Bleus y étaient presque
Amical : Les Bleus y étaient presque

Seulement trois jours après sa défaite à Madrid face à cette même Espagne, l'équipe de France avait à c?ur de prendre sa revanche et de s'imposer face à l'armada ibérique. Malheureusement pour les Bleus, ils ont essuyé une nouvelle défaite face aux Espagnols. Rapidement menés (9-18, 7eme), les Bleus parvenaient à revenir et à enfin entrer dans le rythme. Ils pouvaient alors se reposer sur un Nicolas Batum en feu, qui claquait un dunk et portait son total personnel à 10 points à la fin du premier quart temps (22-23). Moins à l'aise que lors du premier match à Madrid, les visiteurs voyaient revenir les Tricolores, sous l'impulsion de Diaw et de l'intenable Batum. Leur belle adresse aux tirs (18/30) et les cinq balles perdues faisaient virer les Bleus en tête à la pause (43-41).

Parker en leader

Peu en vue en première période (3 points), Tony Parker sortait de sa boîte et portait la France dans un troisième quart de haut vol (12 points, 59-59). Sous l'impulsion du meneur des Spurs retrouvé, Heurtel rendait également une belle copie, notamment grâce à ce tir à trois points en première intention qui offrait deux possessions d'avance aux Bleus. Pour autant, les coéquipiers de Gasol n'avaient pas abdiqué, à l'image du alley-oop de Rudy Fernandez qui ramenait l'espoir chez les siens. Avec deux possessions d'avance à la 38eme, on pensait les Tricolores capables de s'offrir le match mais c'était sans compter sur Rodriguez (84-83), puis Gasol d'un joli tir au buzzer (84-85) pour reprendre l'avantage. « TP » manquait le dernier shoot à trois points sur le gong et voyait l'équipe de France s'incliner d'un petit point. Si la défaite est amère tant elle aurait été méritée, elle est cependant une base de travail solide à l'approche de l'Euro.

Le cinq majeur français : Parker, Batum, Gelabale, Diaw, Lauvergne

Le cinq majeur espagnol : Calderon, Mumbru, Llull, Aguilar et Gasol

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant