Amical : Les Bleus explosent la Russie

le
0
Amical : Les Bleus explosent la Russie
Amical : Les Bleus explosent la Russie

Après une victoire probante face à la Serbie quelques jours plus tôt, la France a confirmé sa montée en puissance dans cette préparation en balayant une équipe de Russie (93-55) que les Bleus retrouveront sur leur route à l'Euro.

Si le match entre les deux équipes, le 9 septembre prochain à Montpellier lors de la phase de poules de l’Euro 2015, ressemble à celui de dimanche soir à l’Astroballe, l’équipe de France peut dormir tranquille. Au vu de la physionomie du troisième match de préparation des Bleus, on ne voit pas en effet comment la Russie pourrait gêner Tony Parler et ses coéquipiers, beaucoup plus forts que leurs adversaires sur l’habituel parquet de l’ASVEL. Certes, les Russes étaient privés de deux de leurs joueurs majeurs, Mozgov et Shved. Mais l’écart qui a séparé les deux équipes pendant toute cette partie à sens unique de dimanche avait de fortes allures de fossé. Et même de gouffre par moment. A l’arrivée, les Bleus, après s’être rassurés face à la Serbie, ont remporté une très large victoire (93-55) qui ne souffre d’aucune contestation. La France, qui s’était une nouvelle fois présentée dans son cinq majeur fortement estampillé NBA (Parker-De Colo-Batum-Diaw-Gobert) a tout de suite annoncé la couleur avec un 11-0 passé à des Russes multipliant les pertes de balle et souffrant énormément sur les mouvements offensifs français.

Diot-Batum, pour le alley-oop de l'année

Le résumé de cette soirée qui aurait même tourné à la déculottée sans l’adresse impressionnante à trois points de la Russie, il faut le dire bien aidée par les cadeaux offerts parfois par la défense des joueurs de Vincent Collet. Pour le reste, la France, qui comptait déjà vingt points d’avance à la mi-temps, a déroulé. Les Français, entrés dans le match avec beaucoup d’agressivité et une intensité de tous les instants, ont profité de dominer leurs futur adversaire à l’Euro pour, un mois jour pour jour avant ces retrouvailles entre les deux équipes, chercher à se faire plaisir autant que possible. Nicolas Batum, moins adroit que face aux Serbes, et ses partenaires ont même parfois donné le sentiment de s’amuser, à l’image de cette passe à une main d’Antoine Diot pour le nouveau joueur de Charlotte, qui concluait ce magnifique alley-oop sur un non moins somptueux dunk arrière. Une situation de jeu qui s’est d’ailleurs plusieurs fois répétée, les Bleus ne se privant pas pour régaler le public de l’Astroballe sur des actions souvent très spectaculaires, et en premier lieu des dunks de toute beauté.

Et maintenant la Serbie à Belgrade

Jamais la France n’avait battu la Russie sur un tel écart. Vincent Collet n’a peut-être pas pu tirer énormément d’enseignements de ce match qui n’a jamais vu ses joueurs trembler. Mais cette promenade de santé est excellente pour la confiance à un mois du début de l’Euro. Au coup de sifflet final, Nicolas Batum (13 points) s’en satisfaisait en tout cas pleinement au micro de Canal Plus Sport. « On avait connu un petit couac en Finlande, il y a quelques jours, mais, depuis, l’intensité a vraiment augmenté, à l’entraînement, contre la Serbie et ce soir. La concentration est là aussi, et l’attaque viendra. On joue ensemble depuis pas mal d’années maintenant, mais le mot d’ordre, c’est vraiment la défense. Pendant quarante minutes, on a pressé. On a laissé pas mal de trois points ouverts parce qu’on a essayé de fermer la raquette. Mais ce n’est quand même pas mal. Il faut qu’on se prépare maintenant, on n’a pas beaucoup de temps, il faut être prêt maintenant et montrer qu’on est les champions d’Europe en titre et que cela ne sera pas facile de nous battre. » L’ancien joueur de Portland devrait en savoir encore davantage mercredi prochain sur le potentiel de ces Bleus déjà très au point. Un gros test attend en effet l’équipe de France, à Belgrade face à la Serbie.

Les marqueurs français : Antoine Diot (6), Joffrey Lauvergne (13), Tony Parker (8), Ruddy Gobert (9), Boris Diaw (8), Nicolas Batum (13), Nando De Colo (12), Evan Fournier (5), Alexis Ajinça (11), Charles Kahudi (6), Florent Pietrus (2)

BLEUS / MATCHS DE PREPARATION A L’EURO 2015
Samedi 1er août
Finlande – France : 76-67

Vendredi 7 août
France – Serbie : 79-65 (à Nancy)

Dimanche 9 août
France – Russie : 93-55 (à Villeurbanne)

Mercredi 12 août
Serbie – France (à Belgrade)

Vendredi 14 août
20h30 : France – Ukraine (à Nantes)

Dimanche 16 août
19h30 : France – Ukraine (à Mouilleron-le-Captif)

Vendredi 21 août
20h00 : France – Géorgie (à Rouen)

Samedi 22 août
18h30 : France – Belgique (à St-Quentin)

Vendredi 28 août
19h15 : France – Allemagne (à Strasbourg)

Dimanche 30 août
15h00 : Allemagne – France

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant