Amical - Bleus : Un match sans intérêt, et c'est justement ce qui lui donne de la saveur

le
0
Amical - Bleus : Un match sans intérêt, et c'est justement ce qui lui donne de la saveur
Amical - Bleus : Un match sans intérêt, et c'est justement ce qui lui donne de la saveur

Face à la Côte d’Ivoire, l’équipe de France renouera avec un match amical après quatre rencontres qualificatives pour la Coupe du Monde 2018. Pour ce rendez-vous, Didier Deschamps devrait opérer un large turn-over, donnant à ce match un vrai intérêt.

Six, sept, huit ? Ou plus encore ? Le nombre de changements qu’opérera Didier Deschamps pour affronter la Côte d’Ivoire ce mardi soir à Lens, c’est un peu la question du moment chez les suiveurs des Bleus. Quatre jours après une victoire étriquée contre la Suède dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 (2-1), l’équipe de France qui sera alignée au coup d’envoi devrait être largement modifiée. Histoire de ne prendre aucun risque avec les joueurs touchés physiquement (Antoine Griezmann est d’ores et déjà forfait), mais histoire, aussi, de procéder à une revue d’effectif et de donner du temps de jeu à ceux qui en ont moins depuis le début de la saison internationale.

Deschamps : « Je ne veux pas lancer des joueurs sans que le collectif ait des repères »

C’est justement cette revue d’effectif qui donne un peu d’intérêt à ce duel avec les Eléphants. Elle permettra de voir à l’œuvre des éléments encore jamais aperçus avec le maillot bleu sur le dos, comme Sébastien Corchia, Adrien Rabiot, voire Thomas Lemar, et de redécouvrir des joueurs qui n’ont eu que très peu de temps de jeu en sélection, comme Nabil Fekir ou Ousmane Dembélé. Des novices que le sélectionneur souhaite intégrer sans limite dans son groupe en vue des prochaines échéances. « Le talent n’a pas d’âge », avait déclaré Didier Deschamps pour justifier la convocation de Thomas Lemar la semaine dernière. Tous ne seront en revanche pas titulaires en même temps, si l'on en croit les propos du sélectionneur en conférence de presse lundi. « Je ne veux pas lancer des joueurs sans que le collectif ait des repères. Mais quand je sélectionne un joueur, c'est qu'il peut être amené à débuter le match à tout moment. »

Pour Mandanda, Kanté ou Digne, on appelle ça de la gestion de groupe

Et comme l’ancien coach de l’OM sait y faire dans la gestion d’un groupe, il devrait aussi profiter de cette rencontre amical contre la Côte d’Ivoire pour titulariser des éléments installés en équipe de France, mais relégués sur le banc par la concurrence. On pense à Steve Mandanda, qui débutera dans le but tricolore, à Lucas Digne, qui a vu Patrice Evra lui passer devant vendredi, ou à N’Golo Kanté, à qui le changement de système post-Euro a été fatal au milieu de terrain. « A Chelsea, il a changé de dimension, a déclaré Deschamps au sujet de ce dernier. Cela lui donne plus d'expérience, mais il était bon toute la saison dernière, il a été bon avec nous, et il est toujours bon. Maintenant, je ne peux pas faire jouer tout le monde. Mais N'Golo c'est du bonheur : il a toujours le sourire, il est toujours à fond ! » A fond à l’entraînement depuis quelques mois, l’ancien joueur de Leicester le sera cette fois sur le terrain. Comme d’autres, il pourra alors se montrer. Avant sans doute de retourner sur le banc. Mais au moins sans le regret d’avoir laissé passer sa chance. L'équipe probable des Bleus : Mandanda - Corchia ou Sidibé, Varane (cap), Rami, Digne - Pogba, Kanté, Rabiot - Dembélé, Gameiro, Payet
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant