Amical : balayé par Arsenal, Lyon perd Grenier, incertain pour le début de la saison

le
0
Amical : balayé par Arsenal, Lyon perd Grenier, incertain pour le début de la saison
Amical : balayé par Arsenal, Lyon perd Grenier, incertain pour le début de la saison

L'Olympique Lyonnais s'est lourdement incliné 6 à 0 samedi contre Arsenal lors d'un tournoi amical disputé à Londres, au cours d'une rencontre où le vice-champion de France a perdu son milieu de terrain Clément Grenier, très incertain pour le début de la saison. «Ce n'est pas une très bonne nouvelle, je le crains. Ce n'est pas l'aine, mais c'est quand même une blessure sérieuse. Il a un problème avec le quadriceps», a expliqué en conférence de presse l'entraîneur lyonnais Hubert Fournier, évoquant «un problème» pour son équipe pour le début de la saison.

«Nous allons attendre les résultats des tests, pour voir combien de temps Clément sera indisponible», a ajouté Fournier. Cette blessure est une nouvelle rechute pour Grenier, qui avait été très longuement éloigné des pelouses la saison dernière.

Privé de Mondial-2014 en raison d'un staphylocoque doré contracté au printemps 2014, le milieu de terrain international avait également été victime d'une pubalgie, opérée en septembre. Il avait fait son retour fin avril pour la fin de saison de l'OL, terminée à la 2e place derrière le Paris SG. Outre cette blessure qui va très probablement priver Grenier du début de la saison de Ligue 1 contre Lorient le 9 août, Lyon a sombré contre Arsenal.

Quatre buts en 10 minutes

En l'espace de neuf minutes peu après la demie heure de jeu, la force de frappe des Gunners, troisièmes du dernier Championnat d'Angleterre, a plié la rencontre. L'ouverture du score est intervenue cinq minutes après la blessure de Grenier par Olivier Giroud, imité par la suite par Alex Oxlade-Chamberlain (34e), Alex Iwobi (35e) et Aaron Ramsey (39e). «Lorsque vous encaissez quatre buts en dix minutes, c'est un problème mental et nous devons régler ça. Mais il n'y a aucune urgence», a estimé Fournier.

Le sort du match ne faisait alors plus aucun doute, mais les joueurs d'Arsène Wenger n'étaient visiblement pas satisfaits du score, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant