Amiante : une juge dénonce le manque de moyens

le
0
Marie-Odile Bertella-Geffroy, juge d'instruction au pôle santé au parquet de Paris, s'insurge contre le manque de moyens et de volonté politique pour aboutir à un procès de l'amiante, qui se fait attendre depuis plus de 10 ans.

L'amiante pourrait, selon les experts, causer la mort de cent mille personnes d'ici à 2025, ce qui en ferait le plus grand scandale sanitaire d'après-guerre. Pourtant, les premières plaintes contre l'amiante, datant de 1996, n'ont toujours pas abouti à un procès. La cinquantaine de procédures lancées contre des entreprises ou institutions s'enlisent. Marie-Odile Bertella-Geffroy, la juge d'instruction en charge du dossier de l'amiante, est excédée par ces lenteurs. Dernier dossier qui risque d'être vidé de sa substance, celui de l'hôpital Saint-Louis à Paris, où des membres du personnel ont contracté des cancers du poumon liés à l'amiante. Les dirigeants de l'hôpital ont demandé l'annulation de leur mise en examen à la cour d'appel de Paris, qui doit statuer en septembre.

La magistrate dénonce, dans une interview au Parisien , le manque de moyens et soupçonne le parquet de ne pas vouloir d'un procès de l'amiante. «Si on me donne (..) deux magistrats qui s'intér

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant