Amiante : la mise en examen de Martine Aubry annulée

le
7
Amiante : la mise en examen de Martine Aubry annulée
Amiante : la mise en examen de Martine Aubry annulée

L'avenir politique de Martine Aubry commence à s'éclaircir. La cour d'appel de Paris vient d'annuler la mise en examen de la maire de Lille et de huit autres personnes dans l'un des dossiers emblématiques de l'amiante, un drame sanitaire qui n'a donné lieu à aucun procès en France. L'association des victimes a aussitôt annoncé qu'elle allait se pourvoir en cassation.

«La justice reconnaît aujourd'hui qu'aucune faute ni négligence ne peut m'être imputée dans le drame de l'amiante, comme je n'ai cessé de la dire depuis le premier jour», s'est réjouie par voie de communiqué Martine Aubry. L'ex-patronne du PS, directrice des relations du travail (DRT) entre 1984 et 1987 au ministère du Travail, avait été mise en examen en novembre pour homicides et blessures involontaires dans cette enquête sur l'exposition à l'amiante des salariés de l'usine Ferodo-Valeo de Condé-sur-Noireau (Calvados).

Au cours de son instruction, la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy s'est intéressée en particulier à la réponse des pouvoirs publics face au scandale de l'amiante et à l'influence du Comité permanent amiante (CPA) qui aurait défendu «l'usage contrôlé» de cette substance pour retarder au maximum son interdiction finalement intervenue en 1997.La juge, qui a depuis quitté ses fonctions, avait estimé que Martine Aubry n'avait pas pris les mesures à même d'éviter les conséquences dramatiques de l'exposition des travailleurs à l'amiante.

A l'audience, tenue à huis clos le 28 février, le parquet général avait requis l'annulation de toutes ces mises en examen considérant que la responsabilité des fonctionnaires ne pouvait être engagée car le pouvoir réglementaire appartient aux ministres.

Pour les victimes, la Chambre de l'instruction s'est disqualifiée

L'annulation des neufs mises en examen intervient alors que le Canard Enchaîné a révélé mercredi que ses journalistes avaient pu consulter un projet d'arrêt de...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • micado le vendredi 17 mai 2013 à 18:22

    Avant de débiter vos âneries, que savez vous de.ce dossier? Pourquoi Aubry a été mis en examen? quel était sa responsabilité au ministère de travail? Savez vous que c'est elle qui a mis en place le fond d'indemnisation des victimes de l'amiante et que les associations de victime trouvaient que sa mise examen n'était pas justifiée.

  • mlaure13 le vendredi 17 mai 2013 à 16:36

    Le caractère cancérogène de l’amiante est connu depuis les années 50 mais le premier décret réglementant son usage ne date que de 1977. En 2005, un rapport sénatorial avait accablé l’État pour sa «gestion défaillante» du dossier de l’amiante, jugée responsable par les autorités sanitaires de 10 à 20% des cancers du poumon et qui pourrait provoquer 100 000 décès d’ici à 2025 ?...ELLE ETAIT DONC BIEN DANS LES DATES OU ELLE SAVAIT…MAIS A LAISSE FAIRE …

  • isobar le vendredi 17 mai 2013 à 12:44

    c'est tres grave, ignoble et demontre le mepris de nos elus envers le peuple...ils nous prennent pour des imbeciles. ah ces enarques !

  • isobar le vendredi 17 mai 2013 à 12:41

    merci taubira ! la justice est belle, independante, et juste ! Il est normal que la juge qui a osé mettre en examen aubry ai ete demissionnee.il est normal que le parquet (letat) demande l' annulation car il n'y a eu aucune faute.Il est normal que l'on juge qu'il y a pas eu de fautes alors qu'il n'y a pas de proces...Le parquet s'est il pris pour le juge ? le juge s'est il pris pour un fonctionnaire de l'etat obeissant aux ordres ?

  • frk987 le vendredi 17 mai 2013 à 10:38

    vous découvrez les vertus du socialisme ?

  • netvinc le vendredi 17 mai 2013 à 10:21

    J'ai mal compris ?? La juge est virée et 1 mois après on annule la mise en examen ?On nous prend vraiment pour des gogos

  • mlaure13 le vendredi 17 mai 2013 à 10:09

    De toute façon, rien à craindre...nos partis politiques mafieux s'auto-protègent...la soupe est trop bonne...il y a même du RAB !...