Américains et Européens ne veulent plus d'el-Assad

le
0
C'est la première fois que la communauté internationale prend une position aussi ferme contre le président syrien, après cinq mois d'une répression sanglante qui a fait près de 2000 morts.

Pour la première fois, la communauté internationale a appelé, jeudi, explicitement à la démission de Bachar el-Assad, faute d'avoir obtenu le moindre suc­cès lors de précédentes tentatives destinées à faire entendre raison au président syrien, avec des sanctions économiques et, le 2 août, une déclaration de l'ONU.

«Nous avons à maintes reprises expliqué que le président Assad devait mener une transition démocratique ou démissionner. Il n'a pas mené cette transition. Dans l'intérêt du peuple syrien, le temps est venu pour le président Assad de se retirer», a déclaré Barack Obama, rejoint presque simultanément par ses alliés français, allemand et britannique et l'ensemble de l'Union européenne. Pour mieux marquer sa détermination, le président américain a annoncé un renforcement des sanctions contre le régime syrien. Toute importation de produits pétroliers syriens aux États-Unis est interdite et les avoirs du régime sous juridiction américain

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant