« America is back (dans les indices boursiers) » (Cercle des analystes indépendants)

le , mis à jour le
12

Les indices boursiers américains battent de nouveaux plus hauts historiques après un an de tendance incertaine.
Les indices boursiers américains battent de nouveaux plus hauts historiques après un an de tendance incertaine.

Les principaux indices boursiers américains ont enregistré de nouveaux plus hauts historiques au cours des dernières semaines, remettant en cause le risque de tendance baissière apparu il y a un an. Eric Galiègue, président du Cercle des analystes indépendants, en explique les raisons.

Il y a quasiment un an, les marchés financiers subissaient un mini tremblement de terre. Notamment, les cours des actions françaises avaient chuté de 8 % dans le courant du lundi 24 août, avant de se reprendre. Mais la secousse était telle que les cours avaient enfoncé leur moyenne mobile un an : le marché mondial était entré, à l’époque, dans une tendance baissière. Ce retournement de marché laissait augurer une baisse profonde des cours, à l’image de celui de 2001 et de 2008, selon un cycle finalement bien établi de 7 ans.

Cours et moyenne mobile sur un an de l'indice MSCI World. Source : Factset et Valquant.
Cours et moyenne mobile sur un an de l'indice MSCI World. Source : Factset et Valquant.

Mais depuis plusieurs mois, la résilience des marchés financiers est remarquable. D’un point de vue purement technique, le signal négatif envoyé par le marché semble invalidé. La tendance haussière sur l’indice MSCI Monde serait de retour, précisément depuis la mi-juillet.

Indice MSCI World sur 12 mois et moyennes mobiles. Source : Factset et Valquant.
Indice MSCI World sur 12 mois et moyennes mobiles. Source : Factset et Valquant.

L’indice mondial est dominé par les actions américaines : elles représentent en effet près de 60% de l’indice MSCI. On comprend ainsi pourquoi il est entré à nouveau dans une tendance haussière. Elle est imputable avant tout à la très belle hausse des marchés outre-Atlantique.

L'indice MSCI World a principalement été tiré à la hausse par les actions américaines
L'indice MSCI World a principalement été tiré à la hausse par les actions américaines au cours des dernières années. Source : Factset et Valquant.

Plus que jamais, les marchés financiers dépendent des USA. Les cours outre-Atlantique viennent de dépasser leurs plus hauts historiques. Nous avançons deux raisons essentielles pour justifier un tel comportement.

Dans la sphère financière, la situation actuelle peut être qualifiée d’idéale. En effet, le contexte de croissance fragile et non inflationniste justifie les différents reports de hausse de taux. Les marchés obligataires anticipent que la politique monétaire va rester accommodante pendant longtemps encore : les taux des emprunts d’Etat sont au plus bas historique. Cette situation permet d’anticiper le maintien des taux de marchés à des niveaux très bas, très longtemps. En d’autres termes, la liquidité ne devrait pas se tarir avant longtemps : l’hyper liquidité, qui est habituellement un état transitoire, est devenu un état permanent. C’est du moins ce que pense aujourd’hui la majorité des investisseurs.

Dans la sphère réelle, la conjoncture économique est finalement « correcte ». Les derniers chiffres de l’emploi sont très rassurants. La dépression pétrolière a été évitée grâce au rebond des cours du pétrole de février à juin. Le cycle des bénéfices, qui inquiétait depuis un an, semble se redresser : les bénéfices prospectifs sont redevenus haussiers depuis mi-avril. L’indice des bénéfices a retrouvé une dynamique, même si son niveau actuel est inchangé depuis 2 ans.

Evolution comparée du S&P 500 et des prévisions de bénéfices pour les entreprises amér
Evolution comparée du S&P 500 et des prévisions de bénéfices pour les entreprises américaines. Source : Factset et Valquant.

Eric Galiègue

Eric Galiegue est président de VALQUANT et du Cercle des Analystes Indépendants. Le Cercle des analystes indépendants est une association constituée entre une douzaine de bureaux indépendants à l'initiative de Valquant, la société d’analyse financière présidée par Eric Galiègue, pour promouvoir l'analyse indépendante.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • myaim il y a 4 mois

    Les commentaires ci-dessous sont affligeants. Les auteurs, faute de sens pratique plus que de formation économique, renvoient la responsabilité de leur aveuglement (et de leur bêtise) vers le reste du Monde, notamment ceux qui, tel E. Galiègue, cherchent - avec un outillage dont on ne peut contester la validité descriptive - à imaginer le comportement des marchés demain et après demain. Plus grave, ce comportement exprime le souhait de voir tomber du ciel "une" seule vérité, illusion sinistre.

  • guerber3 il y a 4 mois

    C' est un représentant des faussaires planétaires : un média de l' oligarchie politico-financière...!

  • t_n_t il y a 4 mois

    qui croie que ces infos sont gratuites ?

  • stochast il y a 4 mois

    Sans vergogne, après avoir passé des mois à prédire l'apocalypse, il retourne sa veste alors que le contexte n'a pas changé. Entre-temps, il a raté le train de la montée.

  • YOCRF il y a 4 mois

    Oui il devrait prendre sa retraite. Mais avec tout le fric qu'il a perdu cela va être difficile

  • MaxiLoui il y a 4 mois

    Passe un certain age, on ne se preoccupe plus trop de sa reputation, donc on raconte n'importe quoi

  • matt999 il y a 4 mois

    ce cercle s'est trompé sur tout : les indices, le pétrole...on peut donc le lire avec un grand détachement, voire un biais contrarian :-)

  • guerber3 il y a 4 mois

    L' empire des faux monnayeurs frise l' euphorie...et bientôt ça va exploser...!

  • lorant21 il y a 4 mois

    M.Galiègue annonçait l’effondrement c'est la hausse. Maintenant qu'il annonce la hausse, il faut probablement vendre!

  • Neova il y a 4 mois

    la conjoncture économique est finalement « correcte »... les prévisions de croissance mondiale ne cessent d'être revues à la baisse mais tout va très bien. N'importe quoi pourvu que ça mousse ! Mdr