Amende record pour l'office HLM de Puteaux

le
2

À Puteaux (Hauts-de-Seine), une amende record d’1 million d’euros vient d’être infligée à l’Office HLM pour des «fautes graves de gestion». Une décision contestée par la mairie, qui dénonce un «coup médiatique.»

Un million d’euros tout rond. C’est une grande première: jamais l’Ancols, l’agence de contrôle des logements sociaux, n’avait infligé une telle amende à un Office public de l’habitat. La cause? «Des fautes graves de gestion» de l’argent public. Plus précisément, l’Ancols pointe dans son dernier rapport des attributions abusives de logements sociaux, mais surtout la construction d’un parking commercial financé grâce à l’argent prévu initialement pour les HLM.

Ce chantier, financé à hauteur de 8,5 millions d’euros par l’Office HLM de Puteaux, devait ensuite être cédé pour seulement 2,3 millions d’euros à la ville. La ministre du Logement Emmanuelle Cosse s’est réjoui de cette décision. «Il faut plus de transparence», a-t-elle notamment déclaré sur France Info. «Quand il y a des fautes de gestion graves, cela relève du droit pénal. Il faut dire à l’ensemble des offices HLM qu’ils doivent avoir une gestion irréprochable.»

En revanche, à la mairie de Puteaux, personnen ne semble décidé à laisser passer cette décision qui relève de la «condamnation politique». «Le projet de cession avait pour but d’améliorer les coûts de fonctionnement du parking. Et en plus, la cession n’a pas eu lieu», précise Aurélien Mallet, directeur de cabinet de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, députée-maire (LR) de Puteaux. «C’est un coup médiatique, pour faire l’exemple sur une ville de droite», a-t-il ajouté sur France Bleu 107.1.

«Un office qui construit dans une résidence HLM un parking à destination de ses locataires, en quoi cela est-il étranger à l’objet social d’un OPH?», s’est étonné la mairie de Puteaux dans les colonnes du Parisien. Si la ministre souhaite sanctionner l’office sur cette base, c’est de sa responsabilité. Mais nous irons devant le juge pour obtenir réparation du préjudice financier.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbellet le mardi 2 aout 2016 à 13:12

    on pourrait aussi parler de la gestion des hlm de paris et des enormes salaires distribués a des amis du pouvoir

  • am013 le mardi 2 aout 2016 à 11:13

    bin voyons un coup médiatique ? pas de fumée sans feu...à d'autres..