«Améliorer le dépistage de l'alcoolisme»

le
0
INTERVIEW - Le professeur Michel Lejoyeux dirige le service de psychiatrie et d'addictologie de l'hôpital Bichat à Paris. Il propose de se doter d'un baromètre du nombre de malades de l'alcool en France.

LE FIGARO.- L'alcool tue chaque année 49.000 personnes en France. Que vous inspire ce chiffre terrifiant?

Pr Michel LEJOYEUX. - Il ne fait que confirmer la réalité des quelques études conduites dans ce domaine et du ressenti des personnels hospitaliers. L'alcool est le déterminant majeur des maladies et des décès précoces dans notre pays, derrière le tabac avec lequel il est d'ailleurs souvent associé. Il y a un contraste saisissant entre la bonne image sociale de cette molécule et son impact sur la morbidité. Nous sommes piégés par notre ambivalence vis-à-vis de ce produit avec d'un côté son aspect terroir, culturel, hédoniste et de l'autre sa toxicité redoutable. Et comme il existe une consommation sans risque de l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant