Amélioration pour le cognac de Pernod Ricard en Chine

le
1
HAUSSE DES VENTES DE COGNAC DE PERNOD RICARD POUR LE NOUVEL AN CHINOIS
HAUSSE DES VENTES DE COGNAC DE PERNOD RICARD POUR LE NOUVEL AN CHINOIS

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard a fait état jeudi d'une amélioration des tendances en Chine après des performances positives pour le cognac pendant la période cruciale du nouvel an chinois.

Entre décembre et février, les ventes de Martell effectuées par les grossistes aux détaillants, indicateur clé de l'évolution de la consommation chinoise, ont augmenté de 13% en volume par rapport à la même période de l'an dernier, selon les chiffres d'une présentation mise en ligne par le groupe de spiritueux.

Cette hausse se compare à une progression de 7% pour l'ensemble du marché du cognac et témoigne de gains de parts de marché pour Martell.

Les ventes de whisky restent quant à elles en baisse (-6%) en volume entre décembre et février.

Au total, entre juillet 2014 (début de l'exercice décalé) et février 2015, les ventes de Martell aux détaillants affichent une hausse de 5% en volume, tandis que celles de ses whiskies accusent un recul de 7%.

Pernod Ricard ne donne pas d'indication sur l'évolution de ses expéditions en valeur, qui sont pénalisées par un "mix" très négatif.

Car la progression des volumes de Martell se fait grâce à Noblige, un cognac moyenne gamme de type VSOP sur lequel Pernod mise pour conquérir la classe moyenne chinoise et compenser la chute des ventes de XO Cordon Bleu (vieilli six ans) jadis prisé pour les cadeaux d'affaires ou les banquets officiels et banni par les mesures anti-corruption.

Jusqu'ici, le numéro deux mondial des spiritueux n'a pas donné de calendrier d'un retour à une croissance, en valeur, des ventes de Martell en Chine.

Davantage de détails sont attendus lors d'une conférence téléphonique prévue à 11h00.

La performance de Pernod Ricard, une fois passé le nouvel an chinois, conforte la prévision du groupe d'une croissance organique de son résultat opérationnel courant comprise entre 1% et 3% au cours de l'exercice 2014-2015, indique-t-il aussi dans sa présentation.

Deuxième marché de Pernod Ricard, la Chine pèse pour environ 12% des ventes du groupe et pour 15% de ses profits, selon les estimations des analystes.

A la Bourse de Paris, le titre Pernod Ricard gagne 1,45% à 108 euros après une demi-heure de cotation, alors que le CAC 40 recule de 0,7%.

(Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le jeudi 26 mar 2015 à 09:18

    Avant, les gens noyaient leur chagrin dans le Whisky, maintenant ils le noient dans le cognac. Peut importe, c'est toujours le même degré d'alcool.