Ambiguïté sur la refiscalisation des heures supplémentaires

le
7
Le ministre Alain Vidalies laisse entendre que les heures sup effectuées à partir de cet été - et non depuis le 1er janvier dernier - pourraient être soumises à l'impôt sur le revenu.

Le gouvernement est-il en train de revoir sa position sur la fiscalisation des heures supplémentaires dès le 1er janvier 2012? La semaine passée, le rapporteur PS du Budget à l'Assemblée, Christian Eckert, a déposé un amendement au projet de Budget rectificatif de 2012 qui a fait grand bruit. En effet, cet amendement soumet à l'impôt sur le revenu les heures sup effectuées à partir du 1er janvier 2012. Une rétroactivité très pénalisante pour les salariés!

Jusqu'à présent, l'exécutif soutenait cet amendement. Mais ce lundi sur RTL, Alain Vidalies, ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, a fait un virage sur l'aile. «Ce n'était pas la position d'origine du gouvernement», a-t-il déclaré. Et d'ajouter que la refiscalisation «normalement, c'est à partir du moment où la loi est votée. Logiquement, c'était plutôt cela l'esprit. Il faut prendre en considération le fait que les gens soient informés ou pas du dispositif qu'on va leur appliquer».

La fiscalisation des heures supplémentaires au 1er janvier 2012 semble avoir du plomb dans l'aile. Même si, formellement, Alain Vidalies a précisé que la question serait tranchée au cours du débat parlementaire. Le ministre délégué ne s'est pas prononcé sur l'éventuelle nouvelle date d'entrée en vigueur: 6 mai 2012 - date de l'élection de François Hollande -, 1er septembre, voire janvier 2013? Les millions de Français qui ont effectué des heures sup cette année - ouvriers et enseignants notamment - attendent la réponse précise avec impatience.

LIRE AUSSI:

» Le premier tour de vis fiscal du gouvernement

» Les principales mesures de la loi de finances rectificative

» TVA sociale ou CSG, quelle différence?

» Les heures sup effectuées en 2012 seront fiscalisées

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stefdura le mardi 17 juil 2012 à 11:08

    Oui je sui sd'accord. Mais le plus malsain reste cette haine des riches qui rappelle la révolution francaise ou les barbaries du naz*sme. La haine finit dans le sang

  • M8656869 le mardi 17 juil 2012 à 00:16

    Stefdura, même sans être riche, j'ai la même opinion que toi. Ma boîte pour laquelle je travaille bosse si bien, que de 17, l'effectif est passé à 22. Mais, à éviter les heures sup., je vais moins bosser, et personne fera mon travail. Ainsi, il nous faudra limiter la voilure, et le nombre de salarié aussi. Mais bientôt je ne ferais plus d'heure sup en 2013. Et du coup, je limiterai l'économie.Quand la politique incitera plutôt que de limiter, on fera un grand pas vers la croissance.

  • M8656869 le mardi 17 juil 2012 à 00:03

    essai

  • stefdura le lundi 16 juil 2012 à 22:18

    "Il faut prendre en considération le fait que les gens soient informés ou pas du dispositif qu'on va leur appliquer"Et l'ISF ??? On se fout de nous les riches.On nous insulte, on nous prend notre pognon et on nous reinsulte.Pays de m*erde

  • sachaaa le lundi 16 juil 2012 à 18:33

    c est n'importe quoi!!!une mesure ne peut pas ètre rétroactive

  • Ross007 le lundi 16 juil 2012 à 16:56

    il n'y aurait pas d'ambiguité si certains de nos élus avaient un minimum de sens politique. Cette remarque est aussi valable pour certains ministres de ce gouvernement de pieds-nickelés.

  • masle.ic le lundi 16 juil 2012 à 13:36

    Demi tour droite, en avant marche ene deuille en douille! en douille!!!