Ambassadeur français homo : le pape n'aurait pas donné de réponse

le
0
Ambassadeur français homo : le pape n'aurait pas donné de réponse
Ambassadeur français homo : le pape n'aurait pas donné de réponse

Le pape François a bien reçu le diplomate français Laurent Stefanini, homosexuel assumé choisi par Paris comme ambassadeur au Vatican, mais ne lui a donné aucune réponse définitive sur son agrément, a affirmé jeudi I.Média, une agence d'informations spécialisée sur le Saint-Siège, citant des sources proches du dossier.

Selon des médias français, Laurent Stefanini, catholique pratiquant qui a déjà été numéro 2 de l'ambassade du Vatican, est venu voir le pape le week-end dernier, et celui-ci lui aurait alors refusé son agrément comme ambassadeur. Selon I.Média, le pape François a rbien eçu l'actuel   chef du protocole de l'Elysée vendredi pendant 40 minutes, en privé à sa résidence de la Maison Sainte-Marthe, afin de mieux le connaître, sans pour autant donner de réponse à la demande d'agrément déposée par Paris.

L'hebdomadaire satirique «Le Canard Enchaîné» avait assuré que cette rencontre, «d'un quart d'heure» seulement, avait été l'occasion de confirmer le refus du Vatican.

Le pape aurait prié avec lui

Selon des sources concordantes citées par I.Média, le pape et le diplomate, actuel chef du protocole à l'Elysée, ont échangé dans un climat cordial, voire affectueux. Jorge Bergoglio a pris le temps d'interroger Laurent Stefanini, qui lui aurait envoyé une lettre personnelle,  sur ses intentions, et les deux hommes auraient également prié ensemble, à l'initiative du pape. «Avoir obtenu un rendez-vous avec le pape est une marque rare de considération», estime dans «Libération» Philippe Levillain, un historien spécialiste de la papauté.

Paris et le Vatican sont engagés depuis trois mois dans un bras de fer feutré sur le choix du nouvel ambassadeur de France auprès du Saint-Siège. Nommé début janvier par le président François Hollande, Laurent Stefanini attend depuis son accréditation par le Saint-Siège. Comme tous les pays, le Saint-Siège peut refuser une demande d'agrément ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant