Amazon veut livrer ses colis en taxi

le
5

Le géant du e-commerce, qui déploie une stratégie agressive pour réduire ses délais de livraison depuis quelques années, a récemment testé ce service en Californie, en partenariat avec l'application mobile Flywheel.

Amazon finira-t-il par livrer ses clients avant même qu'ils aient finalisé leur commande? Alors que son offre de livraison le jour même («Same day delivery») s'étend outre-Atlantique, le géant du e-commerce tente une nouvelle expérience: expédier ses colis en taxi. Ce service a été testé cet automne à Los Angeles et San Francisco, en Californie, en partenariat avec l'application mobile de commande de taxi Flywheel, rapporte le Wall Street Journal.

L'idée est simple: Amazon commande des taxis via l'application mobile pour qu'ils viennent chercher des colis dans des mini-entreprôts. Le taxi se charge ensuite de livrer dans l'heure une dizaine de commandes à la fois dans une zone géographique limitée. Une course facturée à Amazon environ 5 dollars (3,99 ¤) le colis, selon le WSJ. L'intérêt économique est indéniable pour le géant américain, qui a vu ses coûts de distribution flamber ces dernières années. Ils pesaient pour 8,9% des ventes l'an dernier, contre 7,2% en 2009. Au dernier trimestre, ses dépenses d'expédition ont augmenté de 32%.

Amazon cherche activement à se passer - du moins en partie - des services des transporteurs traditionnels UPS, Fedex ou la Poste américaine. Le groupe a dévoilé l'an dernier son projet d'utiliser des mini-drones pour expédier des commandes chez ses clients en seulement une demi-heure. Le projet «Amazon Prime Air» pourrait être opérationnel d'ici «quatre à cinq ans», avait alors estimé son PDG, Jeff Bezos. Outre les économies qu'elles permettraient de réaliser, ces solutions alternatives doivent surtout permettre à Amazon de rester dans la course alors que les géants du e-commerce veulent tous raccourcir leurs délais de livraison pour rivaliser avec la distribution traditionnelle.

Faire livrer ses clients ... par ses clients?

La bataille fait rage entre Amazon, Google et eBay, qui ont tous développé un service de livraison le jour même. EBay propose même de livrer en une heure dans certaines villes. Aujourd'hui, l'offre «Get it Today» d'Amazon est disponible dans 10 villes américaines : Los Angeles, Phoenix, San Francisco, Seattle, et depuis plus récemment, Baltimore, Dallas, Indianapolis, New York, Philadelphie et Washington DC. Et le service a traversé la frontière pour arriver au Canada, vient d'annoncer le groupe.

«Amazon a véritablement créé ce marché de la livraison de plus en plus rapide, et si vous êtes un distributeur, vous devez réagir à cette concurrence», estime Greg Bettinelli, associé de la société d'investissement Upfront Ventures, cité par le quotidien américain. Des distributeurs qui explorent toutes les pistes pour tenir leur rang. Les grands magasins américains Macy's et Bloomingdale's se sont associés avec des startups pour déployer à leur tour un service de livraison le jour même des commandes passées sur leurs sites marchands. Le géant Wal-Mart, quant à lui, a émis l'an dernier l'idée surprenante de confier à ses clients en magasin l'expédition des commandes réalisées en ligne par d'autres clients!

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ttini le vendredi 7 nov 2014 à 13:42

    en taxis luxembourgeois

  • bedseb le jeudi 6 nov 2014 à 20:35

    qu'il créer leurs service postaux serais une belle concurrence pour la poste

  • bedseb le jeudi 6 nov 2014 à 20:34

    pourquoi pas en drone ? lol la poste est plus rapide et moins chère...

  • pichou59 le jeudi 6 nov 2014 à 18:30

    ce n'est pas idiot pour les grandes villes!

  • gevrais3 le jeudi 6 nov 2014 à 18:17

    Très bien .. Mais je peux confirmer que mon livre commandé il ya 10 jours n'est tjs pas arrivé... Bravo amazone...