Amazon se positionne pour devenir un mastodonte du monde de la mode

le
0
Amazon se positionne pour devenir un mastodonte du monde de la mode
Amazon se positionne pour devenir un mastodonte du monde de la mode

Avec le goût du secret qui lui est cher, le groupe de commerce en ligne Amazon effectue depuis plusieurs mois de grandes manoeuvres pour se positionner comme un des géants du prêt-à-porter et une menace pour tous ses grands acteurs.Le groupe de Seattle a déjà révolutionné la distribution avec son site de commerce sur internet et s'est aussi attaqué à la télévision en ligne, dont il est aujourd'hui l'un des mastodontes, ainsi que très récemment au fret aérien.Amazon vend des vêtements depuis plus de dix ans et a déjà racheté le site de mode Shopbop en 2006 et le spécialiste de la chaussure en ligne Zappos en 2009.Mais les mouvements opérés ces derniers mois témoignent d'une accélération marquée.Il y a la partie émergée de l'iceberg, symbolisée par le lancement, début mars, d'une émission quotidienne d'une demi-heure sur la mode diffusée gratuitement sur internet, le premier programme en direct jamais proposé par Amazon.Le groupe lancé par l'Américain Jeff Bezos s'est aussi donné de la visibilité en devenant le partenaire principal de la toute jeune semaine de la mode masculine de New York, qui a vécu en janvier sa deuxième saison.Amazon a également repris la production et la diffusion de l'émission "The Fashion Fund", compétition entre jeunes créateurs sponsorisée par le syndicat américain de la mode (CFDA) qui organise la Fashion Week de New York.Quant à la partie immergée, elle est visible sur le site étendard du groupe, avec des marques qui étaient encore inconnues il y a peu.Les noms Lark & Ro, North Eleven ou Franklin Tailored ont été déposés ces derniers mois par Amazon, selon les données accessibles sur le site de l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle, consultées par l'AFP.Après s'être cantonné à distribuer les vêtements conçus, fabriqués et vendus par d'autres, le géant qui a passé en 2015 la barre des 100 milliards de dollars de chiffre d'affaires ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant