Amazon lance "Fire Phone", son propre smartphone

le
0
Amazon lance "Fire Phone", son propre smartphone
Amazon lance "Fire Phone", son propre smartphone

Le géant de la distribution américain Amazon a lancé mercredi aux Etats-Unis son propre smartphone équipé d'une technologie 3D, baptisé "Fire Phone", au cours d'un évènement médiatique présidé par son PDG, Jeff Bezos, à Seattle (nord-ouest).Le "Fire Phone" est doté d'un écran de 4,7 pouces (presque 12 cm), de 2 gigaoctets (Go) de mémoire vive, d'un processeur Snapdragon de Qualcomm ainsi que d'un appareil photo de 13 mégapixels, a précisé Amazon dans un communiqué.Il est aussi doté d'une interface 3D, appelée "perspective dynamique" par Amazon. Celle-ci s'anime selon la position par rapport au visage de l'utilisateur ainsi que l'a expliqué M. Bezos aux quelques journalistes conviés par le groupe. Son fonctionnement est assuré à l'aide de capteurs infrarouges placés sur le devant de l'appareil.Cette interface permet d'afficher certains éléments à la façon d'un hologramme, grâce à plusieurs capteurs qui suivent les mouvements de l'oeil.Il est aussi possible de déclencher certaines commandes contextuelles en inclinant le téléphone vers le haut, le bas, ou sur les côtés. - 200 à 300 dollars l'unité - Le téléphone permet le stockage illimité et gratuit de photos, à l'inverse de l'iPhone d'Apple ou des smartphones du sud-coréen Samsung, numéro un mondial du secteur.Le prix du "Fire Phone" va varier entre 200 et 300 dollars avec un abonnement de deux ans avec le groupe de télécoms américain AT&T, opérateur téléphonique exclusif du géant de la distribution.La commercialisation va débuter le 25 juillet mais des précommandes seront ouvertes à compter de ce mercredi. Amazon n'a pas indiqué quand ce téléphone serait vendu à l'international.Le groupe américain, qui veut fidéliser son immense clientèle, offre un abonnement gratuit d'un an à son service Prime aux premiers clients du "Fire Phone" et un an d'abonnement supplémentaire aux abonnés actuels de Prime qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant