Amazon: accord avec Mattel alliant vidéo en ligne et vente de produits dérivés

le
0
Amazon: accord avec Mattel alliant vidéo en ligne et vente de produits dérivés
Amazon: accord avec Mattel alliant vidéo en ligne et vente de produits dérivés

Le géant américain de la distribution en ligne Amazon a annoncé lundi la mise en place d'un accord de distribution innovant avec une filiale du fabricant de jouets Mattel, alliant des vidéos sur internet et les ventes de produits dérivés.Amazon a obtenu l'exclusivité aux Etats-Unis pour la série animée pour jeunes enfants "Sam le pompier", pour laquelle il compte mettre en place dès mardi un "hub" spécifique sur son site.Il sera possible d'y regarder en streaming (flux sans téléchargement) les épisodes de la série télévisée, mais aussi d'y acheter des produits qui en sont dérivés: livres, jouets, vêtements ou autres objets à l'effigie du personnage. Les premiers objets dérivés sont annoncés pour plus tard cette année."Sam le pompier" est un dessin animé britannique pour les tout-petits sur les aventures d'un pompier hyperactif et courageux, qui avait été diffusé pour la première fois en 1987. La série a été exportée dans plus de 100 pays dont la France, où elle a été programmée par France 5 à partir de 2009. La marque appartient, comme "Thomas le petit train", à la société HIT Entertainment, rachetée par Mattel en 2012."Amazon et HIT Entertainment créent un nouveau modèle de distribution pour une marque, alliant l'ensemble des produits d'une marque appréciée des enfants dans le monde avec une plateforme de distribution", souligne le communiqué d'Amazon.L'idée est qu'à un même endroit, le consommateur puisse d'abord découvrir les dessins animés, sur sa tablette par exemple, puis "avoir une expérience approfondie de la marque avec des livres, des jouets, et plus encore", explique Sid Mathur, un responsable de HIT Entertainment cité dans le communiqué.Amazon a beaucoup investi ces dernières années dans ses services de vidéo en streaming. Certains analystes y voient une stratégie pour créer un écosystème numérique et s'en servir comme produit ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant