Amaury de Hauteclocque, le visage du Raid

le
0
PORTRAIT - Critiqué par certains pour sa gestion de l'affaire Merah, le chef du Raid a effectué un parcours brillant. Portrait d'un battant.

Sur son bureau, plusieurs couteaux qui n'ont pas été designés par Philippe Starck pour éplucher les navets. Au mur, derrière lui, deux fusils d'honnête calibre se croisent. Pas de doute: le rendez-vous n'a pas été pris chez un notaire, mais bien avec le chef du Raid en son fief, sur le site de Bièvres, à quelques encablures de Paris.

Le public a découvert Amaury de Hauteclocque il y a seulement quelques semaines. Le patron de la plus mythique des unités de la police française avait alors été amené à s'expliquer devant les caméras. Il faut dire qu'à l'issue de l'affaire Merah, à Toulouse, l'homme avait été insidieusement critiqué en plein déroulement de l'opération qu'il menait. Au rang de ces inquisiteurs, un ancien patron-fondateur du GIGN (nous y reviendrons), un député socialiste défouraillant de puissants SMS et, naturellement, des milliers de quidams sachant mieux que tout le monde ce qu'il aurait fallu faire. Les reproches étaient invariables: pourquo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant