Amandine Estrabaud, la disparue du Tarn, reste introuvable

le
0
Depuis deux mois et demi, les gendarmes du Tarn enquêtent sur la disparition d'Amandine, 30 ans.

«Enquête au point mort», lâche un gendarme qui suit l'affaire de la disparition d'Amandine depuis le début. Cela fait soixante-seize jours que les proches n'ont pas la moindre nouvelle! «C'est long! C'est un véritable calvaire! Je passe mon temps à attendre sur mon canapé. C'est quasiment insupportable!», s'exclame Roland Sire, l'un des deux oncles d'Amandine Estrabaud. Depuis le 18 juin dernier, cette assistante d'éducation au collège Anne-Veaute de Castres (Tarn) n'a pas donné le moindre signe de vie. C'est une voisine qui l'a vue pour la dernière fois en milieu d'après-midi devant son domicile. Il était environ 16h30. Devant sa maison, il y avait une fourgonnette en stationnement. Ce jour-là, Amandine était rentrée chez elle en stop. «En fin d'après-midi, la fourgonnette blanche n'était plus là. Et la porte de son domicile était ouverte. Cela m'a intrigué», a ex...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant