Amaïka AM ne trouve pas les actions européennes "si onéreuses"

le
0

(AOF) - Dans un récent focus sur les marchés, Michel Menigoz, responsable de la gestion Actions chez Amaïka AM, se penche sur "la supposée cherté des actions européennes". Rappelant que les cours de Bourse évoluent le plus souvent en fonction des anticipations du consensus concernant les fondamentaux macroéconomiques et l'évolution des bénéfices des entreprises, le gérant estime que "les actions européennes ne sont pas aussi onéreuses que l’on voudrait bien le laisser croire."

Michel Menigoz observe ainsi que "la quasi stabilité de Wall Street sur les 12 derniers mois se justifie par le fait que sur la même période, les perspectives bénéficiaires n'ont pas changé pour les poids lourds du S&P 500."

Concernant l'Europe, le responsable de la gestion Actions chez Amaïka AM considère que la baisse des indices sur un an glissant traduit la révision à la baisse des prévisions de croissance des bénéfices mais de manière exagérée. "Durant la même période, les perspectives bénéficiaires à horizon d'un an ont été diminuées de seulement 7%", indique le gérant.

Ce dernier assure que les fondamentaux de l'économie européenne sont plutôt bons, ou en tout cas que leur amélioration se confirme, ce qui devrait alimenter une dynamique bénéficiaire positive. "Les investisseurs semblent avoir d'autant plus péché par excès de pessimisme que le rythme de révision baissière a été réduit, le taux étant passé à 3% au cours des trois derniers mois", rappelle Michel Menigoz (Amaïka AM).

Et quitte à fustiger des actions chères, le gérant préfère se tourner vers le Japon. "Le décrochage des actions japonaises depuis le début de l'année reflète bien les craintes des analystes à l'égard de l'effet négatif de la remontée du yen sur les profits des groupes nippons, qui s'est traduit par une forte révision (-7%) entre fin janvier et fin avril. Ainsi, à 12,7 fois, la valeur faciale du PER des actions japonaises a beau paraître attractive si on la compare aux niveaux de valorisation des autres grandes bourses mondiales, il ne s'agit là que d'un trompe l'œil", assure-t-il.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant