Alzheimer : vers un diagnostic biologique

le
0
Des examens sophistiqués peuvent détecter plus précocement la maladie.

Une équipe de chercheurs français vient de montrer qu'il était possible de diagnostiquer avec certitude la maladie d'Alzheimer grâce à des signes biologiques et d'imagerie, et plus uniquement sur des symptômes cliniques. Aujourd'hui, les médecins, face à un patient souffrant notamment de troubles de la mémoire, établissent un diagnostic après avoir éliminé toutes les autres maladies possibles. Ils procèdent à un interrogatoire, des batteries de tests neurologiques, évaluent la coordination, les mouvements des yeux, la parole et les réflexes... Faute de diagnostic formel, ce n'est qu'une fois ces examens terminés que les professionnels concluent à une «maladie d'Alzheimer probable».

Des biomarqueurs facilement identifiables

Dans un article publié lundi en ligne dans la revue The Lancet Neurology, le Pr Dubois, qui dirige à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière l'Institut de la mémoire, vient de redéfinir cette maladie comme un syndrome clinico

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant