Alzheimer : un nouveau test oculaire pour le diagnostic 

le
0
À l'occasion d'une conférence internationale à Paris, les chercheurs font le point sur les techniques d'évaluation.

La maladie d'Alzheimer concernerait en France 800.000 personnes. Cette affection est un des problèmes majeurs de santé publique des pays riches. Comment la prendre en charge ? Peut-on améliorer le pronostic avec un diagnostic précoce? Depuis dimanche et jusqu'au 20 juillet, une conférence internationale réunissant des milliers d'experts se tient à Paris pour faire le point sur cette pathologie.

Dimanche, les travaux se sont focalisés sur le diagnostic de la maladie. À l'heure actuelle, cette affection est dépistée souvent tardivement, lorsque les symptômes cliniques sont déjà évolués: troubles graves de la mémoire, désorientation, perte des apprentissages. En l'absence de traitement curatif à ce jour, l'intérêt du diagnostic précoce vise à organiser la vie du patient et à retarder le cours de l'affection par des petits moyens (stimulation mentale...). Mais les chercheurs estiment que les traitements potentiels auront à l'avenir le plus de chance d'être

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant