Altran pourrait plus que doubler sa croissance en 2014

le
0

PARIS (Reuters) - Altran a annoncé jeudi tabler sur une accélération de sa croissance organique en 2014, à la faveur d'un regain d'optimisme dans plusieurs pays, espérant en particulier renverser la tendance négative observée en 2013 en France, son premier marché.

Le groupe de conseil en hautes technologies s'adjuge 3,75% à 6,868 euros vers 10h15, en tête des hausses du SBF 120, Aurel BGC jugeant dans une note cette publication "solide".

Altran a réalisé une chiffre d'affaires de 1.632,8 millions d'euros l'an passé - en ligne avec le consensus Reuters Estimates I/B/E/S - en hausse de 12,2% en données publiées, soit une croissance organique de 1,7%.

"La fourchette que nous anticipons est de 3% à 4%, mais nous pourrions avoir de bonnes nouvelles dans certains pays", a déclaré lors d'une conférence téléphonique le PDG Philippe Salle au sujet de la croissance organique prévue par le groupe en 2014.

Les analystes anticipent en moyenne un chiffre d'affaires de 1,723 milliard d'euros pour 2014, selon le consensus Reuters Estimates I/B/E/S.

Philippe Salle a cité un regain d'optimisme en Europe du Nord, ainsi que dans les pays du Sud touchés par la crise (Espagne, Portugal et Italie) et dit espérer tourner la page avec une année "horrible" en France, où le chiffre d'affaires a reculé de 1,1% en données organiques.

Sur le seul quatrième trimestre, Altran a engrangé une croissance organique de 1,9%, dont 0,4% en France, où le groupe réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires.

Altran s'est également redit confiant dans sa capacité à atteindre les objectifs de son plan stratégique triennal, à savoir un chiffre d'affaires de deux milliards d'euros en 2015, contre 1,4 milliard d'euros en 2012, avec une marge opérationnelle d'Ebita supérieure ou égale à 11%.

Le cash flow libre devrait être compris entre 3% et 6% en haut de cycle, contre 2% à 4% dans le plan initial.

(Matthieu Protard et Cyril Altmeyer, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant