Altice: échanges d'amabilités entre SFR et l'Arcep.

le
0

(CercleFinance.com) - C'est peu de dire que les relations entre SFR et l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques) ne sont pas au beau fixe...

Dans une interview accordée à nos confrères du Figaro, son président Sébastien Soriano n'y est il est vrai pas allé de main morte, qualifiant la volonté de l'opérateur de fibrer tout l'Hexagone à l'horizon 2025 de 'danger pour l'aménagement du territoire'. Et le responsable d'émettre des réserves - doux euphémisme - sur la rentabilité du plan de SFR.

La réponse est intervenue dans une missive peu affable que s'est procuré Les Echos. 'L'investissement dans les réseaux est le coeur de nos business models. Sans réseau, pas de clients. Sans client, pas de croissance. Investir dans la Fibre sur tous les territoires n'est ni une option, ni du mécénat : c'est la base du modèle économique.', a notamment répliqué Michel Combes, PDG de l'opérateur au carré rouge, qui ne ménage pas sa peine pour être - et rester - à la pointe dans la fibre.

'Comment un régulateur aussi soucieux de l'impartialité peut-il sermonner de la sorte celui qui investit, va encore plus investir ? Et faire preuve d'un silence coupable vis-à-vis de ceux qui n'investissent pas, méprisent l'Arcep ?', s'est également interrogé M. Combes. Une allusion à peine voilée à la concurrence incarnée par Free et Bouygues Telecom, autrement plus prudents que SFR en termes d'investissements dans la fibre.

L'avenir dira quelle stratégie est la plus appropriée sur le plan financier...


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant