Altice contourne l'AMF et rachète 5% de SFR

le
5
ALTICE RACHÈTE 5% DE SFR CONTRE L'AVIS DE L'AMF
ALTICE RACHÈTE 5% DE SFR CONTRE L'AVIS DE L'AMF

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Altice a annoncé vendredi le rachat de 5% supplémentaires de sa filiale SFR, une opération en forme de pied de nez à l'Autorité des marchés financiers qui fait grimper l'opérateur télécoms en Bourse.

Dans le cadre d'une transaction hors marché, le groupe du magnat des télécoms Patrick Drahi a racheté une participation supplémentaire de 5,21%, montant à 82,94% du capital et 82,93% des droits de vote du numéro deux français des télécoms.

Altice a précisé qu'il livrerait aux vendeurs 36.916.488 de ses actions A sur la base d'une parité d'échange de 8 actions ordinaires Altice pour 5 actions SFR, soit la même parité que celle proposée dans son projet d'offre publique sur le solde du capital de sa filiale.

L'AMF a retoqué le projet le 5 octobre, une décision rare et jugée "incompréhensible" par Michel Combes, le directeur général du groupe européen de télécoms et de médias.

L'AMF, auprès de laquelle des minoritaires de SFR s'étaient plaints d'une parité peu généreuse proposée par Altice, avait justifié sa décision par le manque de précision d'Altice sur les rémunérations qui seraient versées par la filiale à sa maison mère.

En Bourse, l'action SFR, qui avait dégringolé après le blocage du projet d'OPA, grimpe de 4,78% à 23,90 euros à la mi-journée, tandis qu'Altice progresse de 4,5% à 16,67 euros.

"Cela acte une véritable volonté d’Altice de racheter les actionnaires minoritaires de SFR. Cela pourrait relancer les spéculations sur le fait qu’Altice offre des primes importantes pour racheter des actions SFR dans le cadre de transactions hors marché", explique Thomas Coudry, analyste à Bryan Garnier.

Si Altice a conservé la même parité d'échange, la dernière opération fait ressortir une prime supérieure de 12% par rapport au cours de clôture de SFR jeudi soir, souligne l'analyste.

Les minoritaires de SFR mécontents de la parité proposée par Altice pourraient se retrouver confrontés à un casse-tête alors que la liquidité sur le titre pourrait se tarir si le groupe de télécoms parvenait à grignoter encore des titres de l'opérateur.

Personne n'était joignable à l'AMF et chez Altice pour un commentaire.

(Avec Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 il y a 9 mois

    IL FAUT SE MEFIER ! des comptes auraient étés ouverts frauduleusement , cela m'est arrivé et renseignements pris je ne suis pas le seul ! De mauvaise foi sfr refuse de me communiquer les documents contractuels !

  • jopaf il y a 9 mois

    Encore un patron voyou ! Avec la complicité de flanby le mollusque normal !

  • L-dech il y a 9 mois

    Je suis parti d’SFR et bien content. J’ai galéré plus de 2 mois pour me faire rembourser après maintes lettres en R.AR et appels téléphoniques. Sans cela il vous ponctionne au maximum.

  • big_deal il y a 9 mois

    comme quoi (encore une preuve) , que la loi se fait contourner tous les jours pas les entreprises , et ce n'est que le dessus de l'iceberg

  • pbenard6 il y a 9 mois

    drahi est un truand