Altice : bientôt en Bourse, un candidat au rachat de SFR

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Au-delà de la prochaine cotation à Amsterdam (Euronext) de la maison mère de Numericable, c'est la stratégie de croissance externe de ce câblo-opérateur qui suscite l'intérêt. 

Fondé en 2002 par Patrick Drahi, le câblo-opérateur Altice, domicilié au Luxembourg, a annoncé la prochaine introduction en Bourse d'Amsterdam (Euronext) de 20% de son capital. Présent en France, en Belgique, en Israël et dans les Caraïbes, Altice est la société mère de Numericable, le câblo-opérateur français introduit, lui, le 8 novembre dernier, sur Euronext Paris, et dont il conserve 30% du capital et peut-être bientôt 40%. A fin septembre, Altice affichait un excédent brut d'exploitation de 1 milliard d'euros pour 2,4 milliards de chiffre d'affaires sur neuf mois.

L'argent levé à l'occasion de son entrée en Bourse (750 millions d'euros) permettrait d'alléger le fardeau de la dette d'Altice (6,9 milliards d'euros à fin septembre), alourdie par l'acquisition (1,4 milliard d'euros), annoncée en novembre dernier, de la filiale dominicaine d'Orange. Altice est en concurrence directe avec l'opérateur américain Liberty Global et le britannique Vodafone, pour la concentration du secteur des télécom en Europe.

Patrick Drahi, moins connu que Xavier Niel, le fondateur de Free, s'est appuyé jusqu'à présent sur les fonds de capital-investissement anglo-saxons Carlyle et Cinven que de lourds endettements n'effraient pas. La prochaine grande cible déclarée d'Altice sera l'opérateur SFR, que Vivendi devrait introduire en Bourse, cette année, avec la bénédiction de Vincent Bolloré, premier actionnaire du conglomérat. Altice mise sur la complémentarité fixe-mobile, la fidélité des abonnés au câble compensant la grande volatilité des clients des opérateurs de téléphonie mobile. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant