Alstom : vers un veto de la Commission européenne ?

le
8
Un salarié d'Alstom au travail sous un train. (© Alstom)
Un salarié d'Alstom au travail sous un train. (© Alstom)

Coup de tonnerre dans le projet de rapprochement entre General Electric et Alstom. La Commission européenne s’apprête à adresser une série de griefs au conglomérat américain, au motif que son projet de rachat des activités énergie d’Alstom porterait atteinte à la concurrence. La part de marché du nouvel ensemble dans les turbines à gaz serait notamment trop importante, la Commission craignant un duopole avec l’allemand Siemens.  

Cette « communication des griefs » est généralement le prélude à un veto, sauf si l’entreprise incriminée apporte les garanties jugées nécessaires ou accepte des concessions.

Bloc "A lire aussi"

C’est en février dernier que la Commission avait lancé une enquête approfondie sur le rapprochement des divisions «Power» de General Electric et Alstom, une opération à 12,4 milliards d’euros annoncée l’an dernier. Son verdict était attendu fin août. Elle a visiblement souhaité prendre les devants.

L’avis du Revenu. Le dossier Alstom entre dans une phase d’incertitude qui devrait continuer à peser sur le titre. Dans le scénario le plus extrême, General Electric pourrait renoncer à l’acquisition de la branche énergie si un terrain d’entente avec la Commission européenne est impossible à trouver.

Cela signifierait l’abandon du projet de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 11 juin 2015 à 18:08

    Ces c;; de l'UE ont déjà fait le coup avec la fusion Schneider Legrand il y a quelques années.... Ils préfèrent voir Alstom en faillite.

  • alain..c le jeudi 11 juin 2015 à 17:03

    Chouette siemens va racheter et hop 3000 chomeurs de plus à Belfort, on dit merci qui.... c'est super l'Europe enfin les potentats de Bruxelles tout cela va très mal finir

  • clausfer le jeudi 11 juin 2015 à 16:54

    Pas de problème: eDF va racheter ALSTON.

  • quoa le jeudi 11 juin 2015 à 16:36

    avec les truffes dirigeantes la france ne peut plus bouger le petit doigt

  • domin288 le jeudi 11 juin 2015 à 16:29

    De toute façon avec le futur accord de libre échange, la commission européenne n'aura plus son mot à dire sur l'économie, l'industrie et la finance. Bref un futur dépeçage de cette vieille dame qui se croit irrévocable.

  • gvigner3 le jeudi 11 juin 2015 à 16:21

    Et pendant ce temps les 2 principales entreprises "transport" en chine ont fusionné et elles espèrent vendre leurs technologie partout, y compris en Europe

  • ppsoft le jeudi 11 juin 2015 à 16:18

    Si tel est le cas, M. Patrick KRON restituera-t-il sa prime exceptionnelle de 4 millions, attribuée pour avoir mené d'une main de maître le dépeçage de cette belle entreprise ?

  • umrk le jeudi 11 juin 2015 à 16:17

    et Siemens achètera pour une bouchée de pain .. merci l'Europe, merci les allemands ....