Alstom sous pression

le
0
Alstom
Alstom
(lerevenu.com) - Les pouvoirs publics entendent plus que jamais peser dans le dossier Alstom, dont la branche Energie est convoitée par General Electric mais aussi par Siemens. Le décret soumet à l'autorisation préalable du ministre de l'Économie les investissements en France par des groupes étrangers dans les domaines de l'énergie, et des transports, mais aussi de l'eau, de la santé et des télécoms. C'est de fait un droit de veto qui étend un dispositif de protection mis en place par un décret de 2005. 

Le gouvernement reste peu favorable à l'offre de General Electric.
D'une portée juridique incertaine, Le décret vise sans doute à extirper du géant américain un maximum de concessions : apporter ses activités ferroviaires à Alstom Transport (ce qui restera du groupe une fois la branche Énergie cédée), s'engager sur des garanties supplémentaires pour l'emploi?  

C'est la solution Siemens qui aurait la préférence des pouvoirs publics.
Reste que le groupe allemand, en pleine réorganisation stratégique, n'a pas jusqu'ici déposé d'offre sur les activités Énergie d'Alstom. Il a jusqu'à fin mai pour le faire.  

Ces incertitudes suscitent l'attentisme des investisseurs.
Le titre Alstom a repris 33% en un mois mais reste sous la barre des 30 euros, alors que la valorisation du groupe induite par l'offre de General Electric se situerait plutôt aux alentours de 33-34 euros par action. Pour rappel, le prix proposé par

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant