Alstom s'envole en Bourse, un rachat par GE évoqué

le
0

* Selon Bloomberg, General Electric discute d'un rachat d'Alstom pour $13 mds

* Le groupe américain aurait le soutien de Bouygues-Bloomberg

* Alstom assure ne pas être informé d'un projet d'OPA

* Bouygues refuse de faire un commentaire

* L'action Alstom prend environ 13%, Bouygues plus de 4%

(Actualisé avec précisions et commentaires)

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS, 24 avril (Reuters) - L'action Alstom ALSO.PA s'envole jeudi matin à la Bourse de Paris, portée par une information de l'agence Bloomberg, toutefois non confirmée par le français, selon laquelle General Electric GE.N est en discussions pour racheter Alstom pour environ 13 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros).

A 10h40, le titre du spécialiste des infrastructures électriques et ferroviaires prend 13,35% à 27,59 euros à la Bourse de Paris, dans des volumes représentant 4,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, après avoir atteint 28,685 euros, un plus haut depuis novembre 2013. La valeur signe ainsi la plus forte hausse du CAC 40

.FCHI , en progression de 0,8% au même instant.

Dans le sillage d'Alstom, Bouygues BOUY.PA , qui détient 29% du groupe, prend 4,5% à 30,315 euros.

Selon Bloomberg, citant des sources au fait du dossier, un accord entre Alstom et GE pourrait être annoncé dès la semaine prochaine, le conglomérat industriel américain ayant, toujours selon l'agence, le soutien de Bouygues. ID:nL6N0NF5JQ

Alstom a indiqué jeudi ne pas être informé d'un projet d'offre publique d'achat sur ses actions alors que Bouygues a refusé de commenter l'éventualité d'un rapprochement entre Alstom et GE se bornant à indiquer qu'il soutenait le groupe français dans ses choix. ID:nWEB00LWS et ID:nWEB00LYB

"Le prix mentionné dans l'article fait ressortir une offre à 30,5 euros par action (qui correspond au prix payé par Bouygues pour sa participation une fois retraité des dividendes) et pourrait être justifié par des synergies potentielles", observe un vendeur actions en poste à Paris.

DES MULTIPLES DE VALORISATION INFÉRIEURS AUX CONCURRENTS

Pour Ishaq Siddiqi, stratégiste de marché chez ETX Capital, le rachat d'Alstom constituerait la plus grosse acquisition de l'histoire de GE et aurait du sens sur le plan stratégique si elle se concrétisait.

"GE est principalement présent dans chacun des métiers d'Alstom (...) GE est actuellement dans un processus stratégique visant à diversifier encore davantage le groupe alors qu'Alstom est en train de redresser son bilan et de céder des actifs non stratégiques", constate-t-il.

Alstom a ainsi annoncé au début du mois la vente au fonds d'investissement européen Triton d'une activité de fabrication d'équipements destinés aux centrales électriques et à l'industrie pour une valeur d'entreprise d'environ 730 millions d'euros. ID:nL5N0MT0V4

Le géant américain, qui se recentre sur ses activités industrielles au détriment de sa filiale financière, a enregistré une hausse de 12% de ses bénéfices industriels au premier trimestre. ID:nL6N0N92VW

"Si GE arrive à attirer Alstom dans ses filets, l'opération représenterait environ 5% de la capitalisation boursière du géant américain", observe Ishaq Siddiqi.

Le groupe américain est valorisé quelque 265 milliards de dollars (191,5 milliards d'euros) en Bourse et Alstom 8,5 milliards d'euros.

"Le 17 avril 2012 lors des résultats du premier trimestre de GE, son directeur général Jeff Immelt a déclaré que GE regarderait les opérations d'un montant supérieur à la fourchette de 1 à 4 milliards de dollars que le groupe s'était lui-même imposé et qu'il avait regardé au couts des deux années précédentes", rappelle Espírito Santo Investment Bank dans une note.

Le broker souligne que GE disposait de 89 milliards de dollars en cash et équivalents en 2013, jugeant ainsi la transaction possible au regard des moyens financiers du groupe américain.

"GE cherche à se recentrer sur ses activités industrielles et a récemment donné des signes d'intérêt pour une acquisition majeure. Au regard des multiples boursiers actuels d'Alstom, il ne serait pas surprenant que le cas du français soit examiné", observe un analyste financier.

Selon des données Thomson Reuters, l'action Alstom se paye 10,1 fois ses résultats attendus pour les 12 prochains mois (PE) et 1,2 fois sa valeur comptable (PB), contre, en moyenne, un PE de 16,9 et un PB de 2,1 pour ses principaux concurrents.

(Avec Natalie Huet, Gilles Guillaume et Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant