Alstom reprend du poil de la bête en Bourse

le
0
Un train Alstom. (© A. Février / Alstom)
Un train Alstom. (© A. Février / Alstom)

Le feuilleton Belfort qui avait troublé le marché s’estompe. Son issue apparaît favorable à Alstom. Pour maintenir le plan de charge des sites français du groupe (Belfort, Reichshoffen et La Rochelle), l’Etat et/ou la SNCF ont confirmé des commandes ou annoncé de nouveaux contrats pour un montant global de plus de 1 milliard d’euros, notamment 21 rames TGV, dont 15 en anticipation des futures lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan.

L’Etat et Alstom vont aussi investir 70 millions d’euros dans divers projets : TGV du futur, nouvelle plateforme de locomotives… Entre le plan d’investissement déjà planifié par le groupe et ce montant, l’écart est seulement de 5 millions d’euros.

Bonne nouvelle pour l’industriel, le plan de sauvetage élaboré par le gouvernement pour le site de Belfort ne soulève pas de problème en matière d’aide d’Etat aux yeux de Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la concurrence.

La dynamique commerciale reste soutenue

En partenariat avec les groupes Acciona et Gulermark, Alstom a signé le contrat pour l’extension du métro de Dubaï en vue de l’exposition universelle 2020. Un projet qui s’élève au total à 2,6 milliards d’euros, la part d’Alstom représentant la moitié de cette somme. Fin août, Alstom avait remporté un contrat pour la fourniture de 28 trains à grande vitesse entre Boston et Washington D.C. aux

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant