Alstom : relancé sur de bons rails

le
0
La Commission craint un duopole en Europe sur les turbines à gaz entre Alstom et Siemens.(©Alstom)
La Commission craint un duopole en Europe sur les turbines à gaz entre Alstom et Siemens.(©Alstom)

Les comptes de l’exercice achevé le 31 mars démontrent la viabilité du nouvel Alstom, recentré sur le ferroviaire. C’est le message qu’a voulu faire passer le PDG Patrick Kron lors de leur présentation.

Le fabricant de trains, tramways et autres systèmes de signalisation apparaît effectivement solide. Son chiffre d’affaires annuel a progressé de 8%, à 6,2 milliards d’euros. Surtout, il a enregistré un niveau de commandes record à 10 milliards, en hausse de 63% par rapport à l’année dernière. Son méga contrat pour des trains suburbains en Afrique du Sud lui apporte notamment 4 milliards d’euros de commandes. Au total, le carnet ressort à 28 milliards d’euros, soit plus de quatre années et demie de ventes.

La rentabilité n’est pas oubliée. La marge opérationnelle après coûts de structure s’est améliorée de 50 points de base, à 5,2%, grâce à la croissance des ventes, la bonne exécution des projets en cours et la mise en place du plan de performance. Le cash-flow libre avant impôts et charges financières a été positif sur l’année, à 77 millions d’euros. Le résultat net incluant les activités en cours de cession est certes ressorti à -719 millions. Mais il s’explique par des éléments exceptionnels, en particulier l’accord avec le département américain de la justice (720 millions d’euros), des dépréciations d’actifs en Russie (90

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant