Alstom, RATP, Keolis, la ruée vers le tramway

le
0
INFOGRAPHIE - Le tram répond aux préoccupations écologiques devenues prioritaires et son implantation coûte beaucoup moins cher qu'une ligne de métro. Un séduisant relais de croissance pour les entreprises du secteur, en France comme à l'exportation.

En 2013, les grandes entreprises françaises montées sur le podium mondial du tramway l'année dernière vont avoir du mal à renouveler leur exploit. Fin 2012, leurs dirigeants avaient tous poussé des «cocoricos»: Alstom, le fabricant de rames, mais aussi la RATP et Keolis, la filiale de la SNCF, qui exploitent de nombreux réseaux à l'étranger et revendiquent toutes deux la première place sur le podium mondial des exploitants de tramways.

À Casablanca, où Alstom et la RATP ont participé à l'inauguration d'une ligne de 31 kilomètres en fin d'année, Patrick Kron s'est félicité d'un record de livraisons: 260 rames ont en effet été fournies en 2012, soit 60 % des tramways livrés dans le monde. «En comptant les nou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant