Alstom : pour 3 Français sur 10, le gouvernement doit interdire la fermeture de Belfort

le , mis à jour à 01:31
25

Un peu moins d'un tiers des Français (30%) estiment que le gouvernement devrait obliger la direction d'Alstom à revenir sur sa décision de fermer son site de Belfort, selon un sondage Ifop pour Atlantico. 38% des Français pensent que le gouvernement devrait au moins s'assurer que toutes les solutions du dialogue social ont été explorées, tandis que 15% des personnes interrogées trouvent qu'il faudrait aider Alstom financièrement pour éviter la fermeture.

 

Une proportion plus faible de Français (17%) jugent que le gouvernement ne devrait rien faire du tout, cette affaire concernant le secteur privé. Ces pourcentages évoluent sensiblement en fonction des sensibilités politiques des personnes interrogées. Plus de la moitié (51%) des personnes se disant proches du Front de gauche privilégient l'option qui consiste à obliger la direction à maintenir le site, solution qui suscite aussi l'adhésion du plus grand nombre (34%) de sympathisants du Front national.

 

Les Français optimistes quant à la compétitivité française

 

Cette option ne convient qu'à 22% des sympathisants du parti Les Républicains et à 36% des personnes proches du Parti socialiste. La majorité de ces derniers (53%) privilégient un effort sur le dialogue social, solution qui rassemble également le plus de sympathisants du parti Les Républicains (34%).

 

Alstom a annoncé la semaine dernière l'arrêt de la production de trains dans son usine historique de Belfort et son transfert vers son site de Reichshoffen (Bas-Rhin) d'ici 2018, provoquant un bras-de-fer avec l'exécutif. Plus globalement, 56% des Français estiment qu'il est possible de conserver des usines et de maintenir une activité industrielle compétitive en France, une proportion en baisse d'un point depuis octobre 2013 et de 4 points depuis septembre 2012.

 

44% pensent à l'inverse qu'il y aura de moins en moins d'usines en France, car elles seront de plus en plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • YTRAM il y a 3 mois

    M...219 ce n'est que trop vrai et c'est un drame de la France que cette nullité économique soit aussi répandue que ca . Il est urgent de faire une formation economique de base et de masse pour éviter cette dramatique incompréhension

  • M8252219 il y a 3 mois

    L'état en déficit de plus de 2000 milliards la SNCF en déficit de 50 milliards EDF en déficit de 35 milliards . Il n'y a qu'a nationaliser Alstom ce ne sera que quelques dizaines de milliards de déficit en plus" BELLE GOUVERNANCE" pays économiquement en faillite .

  • M8252219 il y a 3 mois

    Faut pas fermer: le patrimoine à besoins de visiteurs pour contempler les changements et ruines industrielles.

  • je.valle il y a 3 mois

    Encore une bonne décision de ce gouvernement d'1 capable.....La SNCF qui est croule deja sous les dettes et qui va devoir affronter la concurrence internationale dans 3 ans va acheter des trains à n'importe quel prix chez Alsthom ? On se demande vraiment si nos politiques n'ont pas un petit pois à la place du cerveau.

  • dupon666 il y a 3 mois

    et les 7 sur 10 qui restent s'en foutent

  • M3811495 il y a 3 mois

    L'activité est transférée sur un autre site en Alsace... il ne devrait donc pas y avoir une perte totale de l'emploi pour notre pays... en revanche, c'est un problème pour les salariés de Belfort qui comme nous tous ne sont pas mobiles...

  • M140210 il y a 3 mois

    Il y a plus de dix ans, il y avait plus de 4000 personnes sur le site , aujourd'hui 400, et que des communistes, ah, ah, ah...

  • M140210 il y a 3 mois

    Politique industrielle déplorable depuis plus de 30 ans, le résultat est la.

  • M140210 il y a 3 mois

    Faut garder le site ouvert jusqu'aux élection, après on s'en fout....

  • fquiroga il y a 3 mois

    une minorité donc....