Alstom peine à convaincre les investisseurs

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Le montage entre Alstom et General Electric ajouté à la future prise de participation de l'État dans l'industriel français troublent le marché. Le titre Alstom a cédé 7% en une semaine, s'éloignant un peu plus du seuil des 30 euros. Il est vrai que le schéma retenu s'avère complexe, aboutissant dans les faits au démantèlement du fabricant de TGV et de turbines, selon les v?ux de son PDG Patrick Kron.  

Le rachat par General Electric des activités énergie d'Alstom se fait sur la base d'un prix de 12,35 milliards d'euros. L'américain prend le contrôle de 100% des turbines à gaz et crée trois coentreprises à parité avec Alstom : une dans les activités nucléaires dans le monde et la vapeur en France, une dans les énergies renouvelables et une dans les réseaux électriques.  

Alstom garde la totalité de son pôle transport, qu'il renforcera par l'acquisition de la division signalisation de General Electric. À l'issue de ces diverses opérations, le cash net reçu par Alstom sera d'environ 6,7 milliards d'euros (le produit de la cession des activités énergie diminué du rachat de la signalisation de General Electric). Une partie de cette manne sera distribuée aux actionnaires.

Parallèlement, l'État a signé un accord avec Bouygues, premier actionnaire d'Alstom avec 29,3% du capital, pour lui racheter jusqu'à 20% de sa participation dans un délai de vingt mois suivant la conclusion de la transaction avec General

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant