Alstom-Nouvelles accusations de corruption en Grande-Bretagne

le
0

LONDRES/PARIS, 22 décembre (Reuters) - Une filiale britannique d'Alstom ALSO.PA et deux anciens employés sont accusés d'avoir versé des pots-de-vin entre 2002 et 2010 en relation avec des contrats pour une centrale électrique en Lituanie, a-t-on appris lundi auprès de la direction britannique de la répression des fraudes (Serious Fraud Office, SFO). Une audience préliminaire est prévue à Londres le 5 janvier, a précisé la SFO. Une porte-parole d'Alstom a indiqué que le groupe ne commentait pas les procédures en cours. La SFO avait indiqué en septembre qu'une autre filiale du groupe français aurait versé des dessous-de-table pour remporter des commandes relatives au métro de Delhi et à des grands travaux à Varsovie et à Tunis entre 2000 et 2006. ID:nL5N0RA4F0 Alstom a par ailleurs plaidé coupable lundi aux Etats-Unis dans un dossier où le groupe était accusé de corruption de responsables gouvernementaux dans des pays tels que l'Indonésie ou l'Arabie saoudite, et versera une amende de 772 millions de dollars (630 millions d'euros) dans le cadre d'un règlement négocié avec le département américain de la Justice. ID:nL6N0U62QP Alstom avait indiqué vendredi qu'il serait contraint de prendre en charge cette amende bien que General Electric GE.N se soit engagé à supporter tous les passifs et risques associés au pôle énergie du groupe français, que le groupe américain a convenu de racheter. ID:nL6N0U32AA En Bourse, l'action Alstom perd 0,86% en fin de séance à Paris, tandis que l'indice CAC 40 .FCHI avance de 0,12%. (Nishant Kumar à Londres et Natalie Huet à Paris, Benjamin Mallet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant