Alstom ne décolère pas contre Eurostar

le
0
Le groupe accentue son offensive judiciaire pour faire annuler l'appel d'offres emporté par son concurrent Siemens. Ce contrat de 600 millions d'euros a échappé à Alstom, qui peine à remplir son carnet de commandes.

Confronté à la difficulté de décrocher autant d'importants contrats que par le passé, Alstom se bat pour contester les appels d'offres perdus. Le groupe intensifie en tout cas son combat judiciaire après la perte de celui d'Eurostar. Le 7 octobre, la filiale à 55% de la SNCF avait préféré l'allemand Siemens pour acheter 10 TGV pour 600 millions d'euros.

«Les règles d'attribution du contrat n'ont été ni transparente ni équitable. On ne savait pas sur quels critères on allait être jugé, a martelé ce jeudi Patrick Kron, le PDG d'Alstom, lors de la présentation des résultats semestriels du groupe. Il s'étonne par ailleurs que le «consultant InterFleet ait travaillé à la fois pour Eurostar et pour Siemens. Cette coïncidence peut prêter au soupçon de partialité et de conflit d'intérêts.»

Le groupe a donc engagé une procédure sur le fond devant la Haute Cour de Londres. La Commission européenne, saisie par Alstom, a par ailleurs indiqué ce jeudi qu'elle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant