Alstom-Marges du Transport en hausse, objectifs confirmés

le , mis à jour à 09:37
0

* Vente du pôle énergie à GE au cours des prochains mois * Nouvelle hausse du CA et des marges en vue en 2015-2016 * Résultat opérationnel en hausse de 19% en 2014-2015 * Perte nette de 719 mlns d'euros * Alstom, plus forte hausse du CAC 40 (Actualisé avec conférence téléphonique) PARIS, 6 mai (Reuters) - Alstom ALSO.PA a annoncé mercredi une hausse des marges de son activité Transport au titre de l'exercice 2014-2015, marqué toutefois par une perte nette de 719 millions d'euros, et a confirmé ses objectifs pour le moyen terme. Le spécialiste des équipements électriques et ferroviaires, dont la vente du pôle Energie à l'américain General Electric GE.N est en cours, a également confirmé dans un communiqué que cette opération devrait être finalisée "dans les mois à venir". Dans le ferroviaire, complété par des coentreprises dans l'énergie qu'il formera avec GE, Alstom continue de viser pour le moyen terme un chiffre d'affaires en croissance de plus de 5% par an à périmètre et taux de change constants et estime que sa marge opérationnelle devrait "s'améliorer graduellement dans la fourchette de 5%-7%". Son flux de trésorerie disponible, qui traduit la trésorerie générée ou utilisée par l'exploitation, est pour sa part toujours attendu "en ligne avec le résultat net avant la contribution des activités Energie, avec une volatilité possible sur de courtes périodes". Le PDG, Patrick Kron, a précisé lors d'une conférence téléphonique que l'exercice 2015-2016 s'inscrirait dans les perspectives de moyen-terme, avec une "poursuite de la croissance des ventes" au niveau anticipé pour les prochaines années et une "progression des marges". Le groupe a enregistré en 2014-2015 un résultat opérationnel de 318 millions (+19%) et un chiffre d'affaires de 6.163 millions (+8%). Sa marge opérationnelle atteint ainsi 5,2% contre 4,7% en 2013-2014, soutenue par la bonne exécution des contrats et la mise en oeuvre d'un plan de réduction de coûts. Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat opérationnel de 247 millions et un chiffre d'affaires de 6.288 millions. PROVISION POUR L'AMENDE AUX ETATS-UNIS Le résultat net des activités poursuivies a été plombé par des éléments exceptionnels, notamment une provision pour couvrir un accord avec le département américain de la Justice (environ 720 millions d'euros), des dépréciations d'actifs en Russie (environ 90 millions) et des charges de restructurations (environ 100 millions). Alstom a plaidé coupable aux Etat-Unis dans un dossier où il était accusé de corruption de responsables gouvernementaux dans des pays tels que l'Indonésie ou l'Arabie saoudite et s'est vu infliger fin 2014 une amende de 772 millions de dollars dans le cadre d'un règlement négocié avec le département américain de la Justice. ID:nL6N0U636B Il a été contraint de prendre lui-même en charge cette amende bien que GE se soit engagé à supporter tous les passifs et risques associés au pôle énergie du groupe français. Le flux de trésorerie disponible d'Alstom s'est établi à -429 millions d'euros en 2014-2015, malgré un chiffre positif au deuxième semestre. Le pôle Energie et certains coûts de structure ont été classés en activités en cours de cession et ne sont donc pas inclus dans les commandes reçues, le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel. Alstom a enregistré 10 milliards d'euros de commandes en 2014-2015 (+63%) avec en particulier un contrat de 4 milliards en Afrique du Sud, son carnet atteignant 28 milliards (soit 55 mois de chiffre d'affaires). Le titre affichait à l'ouverture de la Bourse de Paris la plus forte hausse de l'indice CAC 40, avec un gain de 1,4% à 28,19 euros. Le groupe, qui ne prévoit pas de dividende au titre de 2014-2015, a rappelé que le produit de cession de son pôle énergie à GE serait utilisé pour renforcer son bilan, rembourser une partie de la dette et distribuer 3,5 à 4 milliards d'euros aux actionnaires. Patrick Kron a rappelé que la stratégie d'Alstom resterait basée sur la croissance organique. "S'il y a des opportunités de développement par croissance externe qui font du sens, créatrices de valeur, qui permettent de compléter les gammes, qui permettent de développer les positions géographiques, nous les regarderons", a-t-il toutefois ajouté. Le communiqué : http://bit.ly/1dMiwXZ (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant